Présentation

«  Nous ne connaîtrons jamais d’évolution scientifique et technique tant que les artisans garderont leurs secrets »

Denis Diderot – Philosophie

Parcours et expériences

  • Auteure spécialisée – Fleurus Edition – depuis janvier 2019
  • Rédactrice spécialisée – Pratique des Arts magazine – depuis 2017
  • Professeure de peinture, dessin et arts-appliqués pour particuliers, institutions et associations – depuis 2014
  • Artiste peintre – Amandine-gilles.com – depuis 2008
  • Publication en auto-édition du Traité Pratique de la peinture artistique et sa technique – 2015
  • Contributrice à Coursbeauxarts.fr – 2014 à 2017
  • Fondatrice de Techniquedepeinture.com – 2013
  • Conseillère de vente en matériel artistique – Sennelier, Paris – 2009 à 2011 – Schleiper, Bruxelles – 2012 à 2013
  • Diplômée en Histoire de l’art à l’université François Rabelais de Tours – 2008
  • Diplômée en Gestion de galerie d’art – 2017
  • Apprentissage et maîtrise des différentes techniques picturales au sein d’ateliers privés – dès l’âge de 9 ans jusqu’à 21 ans.

La volonté et la curiosité sont deux qualités essentielles à l’artiste pour pouvoir se former tout au long de sa vie.  Rendez-vous à la page bibliographie.

Amandine Gilles

31 commentaires sur “Présentation

  1. Dimitri, le

    Bonjour Amandine

    Ne trouvant aucune explication sur les médiums de winsor & newton sur le net , je me dirige vers vous et espérant en avoir les explications:

    Qu’est-ce-que le liquin original? Est-ce une huile qui peut être mélangée avec des essences comme chez Lefranc et Bourgeois?

    Comment respecter cette règle « la loi du gras sur maigre » de chez winsor & newton?
    En première couche, doit-on faire un jus avec les essences?
    Sur les couches suivantes, suffit-il juste uniquement d’ajouter de plus en plus de médiums (ex de mediums: liquin original, liquin light gel, liquin fine detail…).

    En vous remerciant d’avance sur votre expérience et votre savoir.

    Tres Cordialement

    Répondre
  2. Fabien, le

    Bonjour Amandine

    Ne supportant pas l’essence de térébenthine, cela me donne vertige et nausée, puis-je utiliser l’essence d’aspic pour réaliser les ébauches?

    Par la suite je voudrai poser mes couleur (de chez Lefranc et Bourgeois en respectant la loi gras sur maigre), avec le liquin fine détail de winsor & newton.
    Puis-je mélanger à ce liquin, L’ESSENCE D’ASPIC pour respecter cette loi « gras sur maigre »?

    En vous remerciant d’avance pour vos conseils.

    Cordialement.

    Fabien

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, vous pouvez bien sur remplacer l’essence de térébenthine par n’importe quelle essence, y compris celle d’aspic.
      Leur rôle et usages sont identiques. Le Liquin est un médium à base de résine alkyde qui a pour propriété un séchage très rapide, le diluer à l’essence ne fera qu’accentuer le phénomène. Par ailleurs, le séchage est si rapide que le règle du gras sur maigre n’a pas vraiment besoin d’être respectée. Merci à vous !

  3. BRUNEL Rémy, le

    Bonjour, commençant tout juste la peinture à l’huile, j’ai réalisé mon tableau au crayon à papier et par la suite je voudrai faire mon ébauche avec de l’essence d’aspic. Dois-je appliquer de la laque pour éviter de salir le dessin et j’aimerai savoir si il y a un délai de séchage ( huile d’aspic) afin de respecter la loi gras sur maigre comme vous l’aviez expliqué dans une vidéo, pour pouvoir attaquer la seconde étape avec un médium?
    J’aimerai aussi savoir si on peut, par exemple, appliqué notre première couche au couteau avec le médium vénitien et par la suite travaillée au pinceau avec un médium à peindre lefranc et bourgeois?
    Est-ce-qu’une couche, avec un médium différent, l’une sur l’autre tout en respectant le temps de séchage entre les deux, ne va t’il pas il y avoir des risques d’endommagement sur le tableau?
    Et je voudrai savoir si la technique de la peinture au couteau est-elle la même?faut-il la diluer avec une essence pour respecter cette loi gras sur maigre?

    En vous remerciant pour vos réponses à mes questions. Et tiens à vous remercier pour votre site et vidéo qui sont très enrichissante.

    Cordialement

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, tout cela fait beaucoup de questions et d’informations… Pour éviter les salissures à cause du dessin préparatoire, mieux vaut frotter son dessin avec une gomme mie de pain pour retirer l’excédent de matière plutôt que d’appliquer une laque.
      Il y a bien sur un délai de séchage à respecter entre chacune des couches, ce délai varie selon la quantité de gras, allant de quelques heures à plusieurs mois !
      Il est préférable d’employer le même médium tout au long de la réalisation, sans quoi des effets incompatibles pourraient survenir. En revanche vous pouvez tout-à-fait commencer au couteau puis finir les détails au pinceau (le délai de séchage va alors être très long compte tenu de l’épaisseur). De toute évidence, pour travailler la pâte au couteau, celle-ci ne doit pas être diluée à l’essence, elle deviendrait alors trop fluide… cependant l’emploi d’un médium d’empâtement est fortement recommandé pour faciliter le séchage au coeur.
      Merci à vous !

  4. Elsa Burban, le

    Bonjour,
    Pourquoi quand je cherche: « Cité Idéale », il ne trouve rien ?!?!
    Merci de me répondre rapidement

    Répondre
  5. Bernard LEGROS, le

    Bonjour

    Je suis amateur en peintures artistique avec une petite expérience la première fois en 1983 sur un mois fait vingt deux tableaux à l’huile mais mon activité ne me permettait pas de m’exprimer en temps voulu.
    Depuis que je suis à la retraite Juillet 2017, j’ai repris cette passion et j’ai le temps de faire.
    Autodidacte, je peins comme je le sens mais je suis aussi conscient qu’il faut aussi apprendre quelques techniques de base.
    Dans un premier temps, pouvez-vous faire quelques remarques constructives sur mes tableaux ? ( voir mon site web )
    Cordialement
    Bernard Legros

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Bernard, peut-être qu’il serait intéressant d’améliorer la perspective de votre architecture et d’harmoniser un peu plus votre palette. Le choix des couleurs dans un tableau coloré est important pour la cohérence et l’harmonie de l’ensemble de l’oeuvre ; soit en apportant plus de subtilité, soit en se limitant à 3 gammes chromatiques (2 chaudes, 1 froides ou l’inverse), ou bien les 2 ! Merci et bonne continuation à vous !

  6. Romina Sol Catanzaro, le

    Bonjour Amandine,

    Je suis peintre réaliste et professeure de Beaux arts dans une école qui se dédie à récupérer, comme tu dis, le caractère pérenne de la peinture, et on peut dire que globalement nôtre mission est la même que ce site que tu as crée.
    J’ai trouvé ton blogue faisant une recherche sur la construction des mises en scène des peintres réalistes (académiques en générale, peintres d’histoire, orientalistes, préraphaélites, etc.) comme Jean Paul Laurens, Solomon Solomon, José Casado del Alisal, Francisco Pradilla, Giulio Aristide Sartorio…la liste est longue.
    Je sais qu’il y a de la documentation éparpillée ici et là des sources directes ou témoignages des gens qui côtoyaient les peintres sur place, mais je me demandais si jamais tu connaissais un ouvrage en français plus poussé sur ce sujet en particulière.
    Je te remercie d’avance, en espérant rester en contact, puisque je trouve une concordance de fond, et peut être aussi de manière, dans notre propos.

    Répondre
  7. kirsnewaz, le

    Bonjour Amandine
    votre Blog est vraiment très intéressant et utile pur un peintre amateur comme moi.
    je souhaitais vous poser une question en espérant que vois pourrez me répondre .
    je peins avec des couleurs acryliques et souhaiterais donner in aspect très brillant comme du verre ou presque de la céramique sur mon tableau après séchage.
    quel type de vernis technique ou produit me conseillez vous ?
    merci

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, pour obtenir un aspect lisse et sans coups de pinceaux, il existe le médium de lissage. Pour la brillance un médium brillant ou un vernis brillant fera l’affaire. Merci à vous !

  8. Grébent, le

    Bonjour Amandine,
    J’ai découvert, tout récemment, et avec plaisir votre site sur lequel je me penche régulièrement et vous apprécie bcoup lors de vos démonstrations avec Fred.
    Je souhaite coller une peinture à l’acrylique sur du médium. Existe-t-il plusieurs sortes de médium du point de vue de la qualité et de l’ épaisseur ? Dois-je au préalable le nettoyer et l’encoller ou puis je l’utiliser tel quel ? Quelle colle me conseillez vous ? Merci de votre aide. Et j’en profite pour vous souhaiter une très belle année haute en couleurs et en créativité. Cathye

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, merci pour votre message. Il existe en général des panneaux de médium standards et d’autres prévus pour l’extérieur (naturellement plus résistant puisque déjà préparés contre l’humidité). Quoi que vous fassiez dessus, mieux vaut l’encoller, ainsi le bois est protégé et ne se courbera pas. De la colle acrylique, du bindex, du binder ou du Caparol (dilué à environ 50% avec de l’eau) fera très bien l’affaire. il est toujours préférable d’appliquer plusieurs couches fines plutôt qu’une seule épaisse. Merci et bonne année à vous également. Cordialement

  9. yzera, le

    Bonjour je découvre votre site et je suis vraiment émerveillé par son contenu plein d’informations. Je n’ai pas tout lu encore mais certains articles m’intéressent beaucoup. Est ce que j’ai votre autorisation pour placer certains de vos articles dans mon blog , en citant bien sur votre site comme référence ? Merci pour votre réponse.

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, merci pour votre message et ravie que vous trouviez satisfaction dans mes articles. Il ne vous est pas possible de placer l’article en entier, même avec la référence, cependant des extraits sous formes de citations (avec lien vers l’article d’origine et le nom) sont autorisés. Merci. Meilleurs voeux

  10. Héloïse, le

    En architecture le dessin a toute son importance, mais les étudiants en ont peur.. C’est pourtant un merveilleux outil de recherche. Dans une démarche intuitive il peut être la source même de projet. Que pensez-vous de l’enseignement du dessin aujourd’hui dans les écoles? (en s’opposant à l’Académie)

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, à trop vouloir chercher l’originalité et la singularité, les écoles d’art négligent trop souvent la technique, pourtant indispensable à la bonne réalisation. L’apprentissage du dessin peut être certes laborieuse, mais comment voulez-vous créer une oeuvre littéraire sans avoir appris à écrire? Le phénomène est le même pour le travail artistique. Cordialement

  11. Manon, le

    Bonjour
    J’aimerais savoir si vous pouviez m’indiquer
    un lien pour trouver la palette de couleur d’Alexandre Roslin ?
    merci a l’avance

    Répondre
  12. Marzin, le

    Bonsoir, je viens de découvrir votre site par le biais d’un ami. Bravo, vous avez réussi une encyclopédie liée à l’Art pictural. Je serai très heureux de connaître les détails, la mise en oeuvre et la fabrication de la tempéra grasse, pourriez-vous m’aider SVP; D’avance je vous en remercie.
    Bien cordialement
    Serge

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, merci pour votre soutien 🙂
      Je vous ai envoyé la recette complète de la tempera grasse directement dans votre boite mail. A bientôt!

  13. Amiand-Caderon, le

    Par un heureux hasard je découvre votre site qui est très intéressant et généreux. Icônographe j’ai exposé et enseigné. Je reprends les pinceaux et donne des cours suite à une réinstallation en province.En 2005, malgré un âge avancé j’ai suivi en tant qu’élève, les cours d’Histoire de l’art à l’Ecole du Louvre. Passionnée par l’art et plus particulièrement la peinture depuis ma jeunesse mais avec des périodes « sans » dues aux jobs dits « alimentaires » et une vie personnelle cahotique, il a souvent été plus qu’un refuge,il me servait de racines probablement perdues par les autres voies ! Merci beaucoup donc pour vos approches techniques, car j’aimerai, parallèlement à ‘l’écriture d’icônes » commencer un autre style de peinture, plutôt non figuratif et pas à la tempera.
    Cordialement.
    Muriel

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Merci à vous Muriel! Je vous souhaite une excellente continuation dans vos projets, et n’hésitez à posez vos questions techniques si vous en avez. A bientôt!

  14. LETZELTER, le

    Sans aucun problème …. nous pouvons garder le contact et je ne manquerai pas de vous interroger si une interrogation particulière devait se présenter.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *