Comprendre les couleurs par les pigments

Vous avez probablement remarqué qu’une même couleur peut avoir des teintes légèrement différentes selon les marques. Pourquoi??

Tout simplement du fait que dans le domaine des Beaux-arts, les couleurs n’ont pas « d’appellation d’origine contrôlée », ce qui signifie que chaque marque a le droit de donner le nom qu’elle veut lors de la fabrication de sa couleur (contrairement au graphisme, à la décoration et à l’architecture, etc. qui se réfèrent au Pantone).

Et comme chaque marque a ses propres recettes de fabrication, il y autant de variantes d’une même couleur que de marques… Pas simple pour s’y retrouver me direz-vous… C’est pourquoi il est conseillé de travailler avec la même marque du commencement de votre oeuvre jusqu’à la fin . Si ce n’est pas possible, voici la solution 🙂 :

Tout d’abords, il faut savoir que les pigments sont des charges colorées de différentes origines :

Naturelle ( à partir d’élément minéral, végétal ou animal)
Synthétique (aujourd’hui à 95%)

Bien qu’il n’y ait pas « d’appellation d’origine contrôlée » pour le nom des couleurs, les industriels sont obligés d’indiquer sur les tubes les pigments utilisés.

indication des pigments
indication des pigments

Sur chaque pot ou tube, il y a toujours une référence pigmentaire indiquée par une référence universelle :
La lettre N pour matière naturelle, la lettre P pour pigment.

Une seconde lettre qui indique la famille de couleur :

W white (blanc),

Bk black (noir),

R red (rouge),

Y yellow (jaune),

B blue (bleu),

O orange,

G green (vert) et

Br brown (brun).

Cette lettre est suivie d’un numéro qui catégorise le pigment.
Par exemple, le NBr9 est le brun naturel numéro 9, c’est-à-dire le sépia provenant de la poche de seiche. Le PR108 est le pigment rouge numéro 108, le rouge de cadmium véritable.
Une grande partie des couleurs disponibles en commerce sont le mélange de plusieurs pigments, comme par exemple le vert Véronèse qui peut être composé du mélange du PG36 et du PY3

A présent (en plus de l’article précédant), si vous avez commencé votre travail avec du jaune de Naples et que votre tube est terminé, vous savez qu’il ne faut pas en prendre un au hasard dans le magasin! Des indications sont là pour vous aider à retrouver exactement la même teinte 🙂

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain(e)?! * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 3208 to the field below: