Différences entre les essences

Qu’elle soit de pétrole ou White Spirit, d’Aspic ou de térébenthine, l’essence est nécéssaire à l’emploi de la peinture à l’huile, certes. Mais comment parvenir à un faire un choix, le bon choix, quant en plus d’être confronté à une variété de genre, différentes qualités s’y mêlent…

Mais rappelons avant toute chose que ces produits sont tous NOCIFS, même ingurgités en petite quantité ils peuvent être mortels, surtout pour les enfants ! Donc ne surtout pas mettre à la disposition des enfants et ne pas utiliser en présence de personnes à la santé fragile et aux femmes enceintes. 

 

Commençons déjà par déterminer le rôle de l’essence dans son emploi avec la peinture à l’huile, puis voyons quelles sont les caractéristiques des principales essences disponibles aux peintres. 

Le rôle de l’essence

L’essence est le solvant/diluant de la peinture à l’huile. Ces deux termes vont généralement de pair puisque les deux fonctions qu’elles proposent sont réellement indissociables. Certaines définitions présentent le solvant comme « une substance liquide et généralement volatile dont la propriété est de rendre fluide le produit avec lequel on le mélange, afin que ce dernier puisse s’étaler aisément lors de l’application » (Béguin, dictionnaire technique de la peinture). En d’autres termes, diminuer la viscosité pour plus de fluidité et donc rendre l’étalement de la peinture plus agréable. D’autre part, on sait aussi que le solvant dissout les résines et peintures et devient dès lors idéal pour nettoyer ses outils, palette, pinceaux et autres. L’essence semble donc indispensable à l’utilisation de la peinture à l’huile. 

Les essences minérales

Qu’elles portent l’appellation Essence de pétrole ou White Spirit, elles sont toutes deux le produit résultant de la distillation du pétrole. Leur avantage réside dans le fait que ce produit est très volatil, léger et totalement transparent. Son apparence ressemble ni plus ni moins à de l’eau. Du fait de ces caractéristiques, elles s’évaporent sans laisser aucune trace ni résidu, et matifient légèrement les couleurs à l’huile en pénétrant assez facilement dans les couches inférieures. Cependant, ces essences de pétrole sont d’avantage adaptées au nettoyage des outils plutôt qu’en mélange avec la peinture, car étant impures, il arrive que certains grumeaux se forment à cause d’une piètre oxydation. 

Les essences végétales

Bien que toutes ces essences sont le résultat de distillation de plantes, leurs origines sont variées. Le pin des des Landes et la lavandes sont les principaux éléments employés dans la fabrication d’essences pour la peinture. 

Essence d’Aspic

Bien qu’elle soit à base de lavande, il ne faut pas la confondre avec l’essence de lavande ou de lavandin, car la variété, la composition et la préparation sont biens différentes. Le mot aspic proviendrait du latin spicus, épi. On nomme d’ailleurs aussi la plante lavande à épis.  Elle était utilisée pas les grands maîtres et aujourd’hui par les restaurateurs car elle a un fort pouvoir plastifiant, elle est moins volatile et moins tirante que la térébenthine et favorise l’accroche entre les couches grâce à son fort pouvoir solvant. Son seul défaut est son prix, l’essence d’aspic est malheureusement assez cher… 

Essence de Térébenthine

Elle est le produit de la distillation des résines de pins, principalement du pin maritime. Si elle est l’essence la plus adaptée à la peinture de chevalet c’est grâce à ses nombreuses qualités. Du fait que l’essence de térébenthine provient à l’origine d’une résine, elle est assez poisseuse, conservant alors tout le tirant de la peinture à l’huile lorsqu’elles sont mélangées. De plus cet aspect résineux accélère le durcissement  de la pâte picturale. C’est pourquoi, cette essence de T. est recommandée en mélange avec les peintures, mais déconseillée pour le nettoyage des outils.

Néanmoins, les peintres de chevalet devraient toujours privilégier ce qu’on appelle l’essence de térébenthine rectifiée, bien plus fluide et volatile grâce à sa double  distillation. L’essence de térébenthine rectifiée laissant moins de résidu en s’évaporant, la peinture ne peut alors que gagner en qualité. Les couleurs restant intenses et lumineuses. 

L’odeur peut paraître très agréable pour certains, mais sera très allergène pour d’autres. Cette allergie à l’aromatique se présentera par des réactions cutanées.  

Ce qu’il faut retenir : 

  • Toujours bien aérer son espace de travail
  • Choisir l’essence de pétrole ou le white spirit pour le nettoyage des pinceaux
  • Choisir l’essence d’aspic (bon budget) ou l’essence de térébenthine rectifiée pour le mélange avec la peinture.

Pour en savoir un peu plus sur la nocivité des essences et leur probables alternatives, lire l’article : Peinture à l’huile et produits toxiques, aucune alternative ?

 

Share Button

6 thoughts on “Différences entre les essences

  1. Bonjour,

    Ça faisait un bail que n’étais pas passé ici. Que de changements en peu de temps ! Bravo !

    Il me semble que l’huile essentielle de pétrole (qui est une essence et non une huile) ne laisse aucune trace.

    Une petite astuce :
    on doit pouvoir remplacer l’huile essentielle de pétrole (env. 26 euros le litre),
    par du pétrole lampant (appelé aussi combustible liquide désaromatisé).

    – Ce produit mate les couleurs,

    – Sèche beaucoup plus lentement que l’essence de térébenthine.
    => Intéressant pour travailler plus longtemps dans le frais.

    – On en trouve à 5 euros la bouteille de 1 litre.
    En très grosse bouteille ça revient à 0,90 euros par litre.

    Je n’ai pas encore essayé…

    1. J’ai trouvé du pétrole désaromatisé. Ce doit être la même chose.
      1 litre pour 3 euros.

      Pas ou très peu d’odeur (mais ce n’est pas un produit de santé…)
      Ce liquide semble très légèrement brunâtre dans la bouteille.
      Si on en met sur une feuille de papier ça s’évapore très vite sans tacher.
      Il reste juste une tache de gras qui s’estompe en diffusant.

      Je vais tester pour nettoyer les pinceaux et pour peindre et reviendrais ici faire un retour.

        1. D’rien.
          🙂
          Petite correction : le pétrole désaromatisé, que j’essaie, est jaune clair.
          Il ne laisse aucune trace sur une feuille blanche, pas même de gras.

          Efficace pour nettoyer le matériel
          (pour la peinture on verra plus tard…)

          En magasin Bx-Arts, l’huile d’essence de pétrole,
          elle, est totalement transparente.

  2. Bonjour,

    Tout d’abord, un grand bravo pour ce site passionnant!

    Un vendeur de la région parisienne m’a déconseillé d’utiliser les essences minérales pour le nettoyage des pinceaux. En effet, il semblerait que ce soit extrêmement efficace, mais de part son ‘agressivité », assèche les pinceaux, qui s’usent alors très rapidement (poils plus cassant je suppose).
    Selon lui, avec l’essence de térébenthine il faut plus de temps pour nettoyer, mais les pinceaux sont préservés.
    Je mets évidemment de coté, dans le choix de l’essence, les aspects allergiques qu’on certaines personnes.
    J’utilisais jusqu’à présent de l’essence de pétrole pour son efficacité, et effectivement, mes pinceaux s’usaient très rapidement. Je viens de passer à l’essence de térébenthine, mais n’ai pas encore assez de recul pour conclure sur une quelconque amélioration.

    Qu’en pensez vous?

    1. Bonjour, merci pour votre message. Il est vrai que le nettoyage des pinceaux fait débat. Les essences minérales sont certes plus efficaces mais aussi plus agressives, mais les essences végétales comme la térébenthine contiennent des résidus et résines qui laissent malgré tout un dépôt un peu gras sur les pinceaux. Il faut donc faire un choix… Quoi qu’il en soit, et je serai même tentée de dire « peu importe » puisque le nettoyage au savon qui suit, élimine la présence du solvant. C’est pourquoi la dernière étape du nettoyage à l’eau et au savon est très importante. Voir l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain(e)?! * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 2757 to the field below: