Dis moi qui tu es, je te dirai comment peindre!

S’il y a autant de techniques de peinture différentes, ce n’est pas un hasard. Chacune a un usage et une utilisation qui lui est propre.

Que ce soit l’aquarelle, la tempera l’oeuf, la gouache, l’acrylique ou l’huile, vous trouverez certainement la technique qui correspond le mieux à votre personnalité : Pressé, patient, traditionaliste, moderne, aventurier ou casanier, il y en a pour tout le monde! A vous de savoir qui vous êtes.

boite d'aquarelle

 

Pour l’aquarelle, il vaut mieux être quelqu’un préférant la simplicité et la rapidité d’exécution. Simple car il suffit juste d’avoir en sa possession une petite boite de 12 couleurs (la palette est intégrée) et un pinceau en Petit Gris. Avec ces 2 éléments il est déjà possible de faire beaucoup de choses. !!Attention, je parle ici de l’utilisation de base!! Et rapide car comme toutes les peintures à l’eau elle sèche dans les minutes qui suivent.

De pars ces 2 caractéristiques, l’aquarelle est le meilleur outil pour réaliser des carnets de voyage ou pour aller peindre en plein air. La boite se range facilement dans une poche ou dans un petit sac. Et elles ne sont vendues qu’en petite quantité (37ml maximum le plus souvent).

 

La gouache ressemble beaucoup à l’aquarelle sauf qu’elle est opaque. On l’utilise principalement dans le domaine de l’illustration ou bien en technique mixte (avec aquarelle, feutre, pastel, crayon, etc…) C’est également la peinture qu’on donne aux enfants du fait de sa simplicité et de sa rapidité exécution. Il y a bien évidemment plusieurs qualités.

 

L’aquarelle et la gouache sont des peintures non-permanentes, c’est-à-dire qu’ une fois sèches, elles se re-dilueront au contact de l’eau.

 

Ensuite, il y a l’acrylique. C’est une technique très contemporaine qui a été créée dans les années 1960 environ. C’est une technique rapide car elle se dilue à l’eau, et en séchant ses couleurs durcissent pour un rendu très « plastique ». Normal me direz-vous puisque l’acrylique EST une résine plastique ! 🙂 Ce qui signifie aussi qu’elle est permanente, donc mieux vaut porter un tablier et protéger son environnement car les couleurs une fois sèches ne s’enlèvent pas. Son utilisation est variée, c’est pour cela que dans le commerce les quantités sont très larges (de 37ml à 4 litres environ).

C’est une peinture qui est parfaite pour les artistes « pluridisciplinaires », en effet elle accroche sur toutes les surfaces poreuses : Bois, cartons, papier, toile, textile, etc… On peux donc l’utiliser aussi bien pour faire une oeuvre sur toile que repeindre un vieux meuble 🙂 !

 

Quant à la tempéra à l’œuf… C’est autre chose. C’est une peinture qui se dilue à l’eau, mais là seule se trouve sa simplicité, car ayant œuf comme liant, son utilisation est très compliquée. Cette technique est très ancienne, elle était couramment utilisée jusqu’à l’apparition de la peinture à l’huile au XVe siècle (Résumé simpliste n’étant pas là le sujet de l’article). C’est donc une technique traditionnelle qui nécessite un respect des gestes pour un bon rendu. Je peux l’affirmer c’est la seule technique qui m’a donner du fil à retordre! Car du fait de son liant, les couleurs sèchent rapidement et changent de teinte, elles ternissent. Donc par expérience, c’est très difficile de réaliser de grands dégradés par exemple. Mauvais souvenir dans son utilisation mais par contre le rendu est magnifique, grâce à la brillance du vernis, à la profondeur et au naturel des couleurs, la peinture ressemble à une oeuvre ancienne.

tempéra à l'oeuf
tempéra à l’oeuf

Et enfin la peinture à l’huile, ma préférée hé hé!!

Pour l’utiliser mieux vaut être quelqu’un de patient, de rigoureux, avoir un minimum de connaissances sur cette technique. En effet c’est une peinture qui se dilue au solvant (térébenthine, white spirit), il faut donc bien aérer la pièce dans laquelle vous travaillez, et elle est soumises à certaines règles chimiques tel que la fameuse « gras sur maigre« . C’est effectivement la plus belle des techniques, la plus traditionnelle, la plus grandiose, la plus exploitable, la plus noble etc, mais aussi la plus complexe.

La plupart des peintres l’ont utilisé toute leur vie sans avoir été confrontés à un quelconque problème, mais par expérience, ayant travaillé dans le commerce de matériels de Beaux-arts assez longtemps, j’ai pu rencontrer de nombreuses personnes s’obligeant à arrêter cette technique à cause de nouvelles allergies épidermiques ou à des problèmes respiratoires. Donc attention de ne pas sous-estimer la toxicité des produits utilisés !

En ce qui me concerne je peins majoritairement à l’huile depuis plus de quinze ans, et c’est la seule peinture qui me procure autant de plaisir. Il y a certes une technique à respecter (celle du gras sur maigre étant la principale), des bases à connaître comme le temps de séchage par exemple (voir ici !) mais la profondeur et la brillance des couleurs sont inégalables. Son temps de séchage étant très long (de quelques semaines à plusieurs mois), cette contrainte ne la rend pas « pratique ». Mais c’est aussi parce que c’est la technique la plus complexe, la plus élaborée qu’elle est la plus noble.

Share Button

3 thoughts on “Dis moi qui tu es, je te dirai comment peindre!

  1. merci à vous pour votre présentation des différents médiums

    j’aimerais ajouter des compléments à votre approche
    au plaisir
    cordialement
    jean-michel

    1. Bonjour Jean-Michel,

      C’est avec plaisir que je vous invite à compléter mon article. Merci de vous y être intéressé et je lirai volontiers ce que vous avez à rajouter.
      Cordialement
      Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain(e)?! * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 9860 to the field below: