La peinture acrylique, origine et présentation.

Après avoir parlé de l‘aquarelle, de la peinture à l’huile et même de la tempera à l’oeuf, voici enfin venu le temps de l’acrylique.

La peinture acrylique est l’une des plus pratiquées de nos jours, cependant elle ne rentre pas encore dans le champ des techniques traditionnelles étant donné qu’elle est très récente. En effet, sa création date seulement de 1958, contrairement aux trois autres citées précédemment, on ne peut pas vraiment parler d’une technique ancestrale! Du moins pas pour l’instant. Un jour viendra car ses qualités et ses propriétés installent durablement l’acrylique comme étant une valeur sure grâce à sa pérennité et son aspect typique de notre époque actuelle.

Luis leL’acrylique a été inventée pour répondre aux attentes des artistes, se sentant trop limités par les techniques traditionnelles dont les caractéristiques correspondent moins à cette nouvelle manière de vivre. La peinture à l’huile requiert bien trop de patience, la lenteur de son processus rentre difficilement en adéquation avec cette époque contemporaine.

L’artiste du XXe siècle a besoin d’une peinture séchant rapidement, simple d’utilisation et résistante. Une peinture qui reflète ce nouveau style de vie avec une mobilité, une maniabilité et une évolution rapide dans tous les domaines, propres au XXe siècle.

Ce cas de figure s’est déjà produit avec l’essor de la peinture à l’huile au XVe siècle, qui a permis aux peintres de faire évoluer leur travail grâce à la luminosité, la transparence et à la profondeur plus « réalistes » que ne l’offrait la tempera à l’œuf, celle-ci étant bien trop limitée. A cette période, l’art perdait de son symbolisme religieux typique de l’époque médiévale pour davantage d’émotionnel et de réalisme propre à le Renaissance et à son humanisme. L’artiste de l’époque avait donc besoin d’une peinture plus belle, plus intense et plus maniable permettant plus de possibilité.

A propos de l’acrylique

L’acrylique a été créée et commercialisée pour la première en 1958 aux Etats-Unis. C’est une résine plastique synthétique issue de la distillation de produits pétroliers. La peinture acrylique est donc en vérité une peinture « à base » de résine acrylique. C’est pour cette raison qu’en séchant, la peinture durcit et devient résistante, comme du plastique !

Elle se présente sous de nombreuses qualités, quantités et aspect. Qualité scolaire, fine ou extra-fine / en petit tube ou en gros pot / brillante ou mate / opaque ou transparente, etc… Le choix est immense.

La peinture acrylique a donc de très nombreuses qualités, telles que :

  • Son adaptabilité, elle peut être appliquée sur tous les supports
  • Sa rapidité de séchage
  • Sa permanence, une fois sèche elle est définitive
  • Ses nombreuses possibilités d’effets grâce à sa grande gamme de médiums
  • Sa parfaite conservation
  • Sa résistance
  • Son insensibilité à l’humidité
  • Sa simplicité, même pas besoin de vernis, l’acrylique est lessivable

Avec l’acrylique, terminé les problèmes d’embus, de longs délais d’attente, de jaunissement des teintes ou de craquelures, inhérents à la peinture à l’huile !

Cependant la perfection n’existe pas. Voici des défauts que l’on retrouve dans la majorité des couleurs acryliques :

  • Le rendu plastique. L’opacité des teintes crée un effet « plat ». Malheureusement aucun médium n’arrive à égaliser avec la profondeur qu’offre la peinture à l’huile
  • La rapidité de séchage qui pose problème pour créer certains effets comme des dégradés par exemple
  • Les teintes ternissent en séchant à cause de l’aspect laiteux du liant

Cette acrylique là, satisfait un très grand nombre de peintre et tant mieux. Pour ma part, peindre à l’acrylique me contrarie toujours un peu, moi qui suis une grande fervente de la peinture à l’huile. L’idéal serait une peinture qui lie les qualités de l’acrylique aux qualités de la peinture à l’huile. Et sachez mesdames et messieurs, qu’elle existe !!

Une acrylique qui ressemble à de l’huile ?!

 

GOLDEN+OPEN_Group+w+neon

En effet, la gamme de peinture acrylique Open de la marque Golden répond à toutes ces attentes. Winsor & Newton avec sa gamme d’extra-fine Artist’ le propose également. Cette gamme existe depuis plusieurs années déjà mais est encore peu connue. Pourtant elle est le compromis parfait entre la simplicité de l’acrylique et la beauté de l’huile. Lorsque je l’ai découvert, je l’ai forcément testé, et je l’ai totalement approuvé. C’est assez rare mais j’ai été impressionnée…

Cette peinture va ravir ceux qui ont l’habitude de peindre à l’huile et qui pour de quelconques raisons doivent peindre à l’acrylique. Voici ses propriétés :

  • Elle sèche plus lentement qu’une acrylique ordinaire et plus vite qu’une huile. C’est-à-dire environ plusieurs heures pour une couche fine et jusqu’à 3 jours pour une couche épaisse. Il est donc possible de travailler plus longtemps dans le frais.
  • Le liant étant totalement transparent, les couleurs gardent leur éclat. Une fois sèche la couleurs est toujours aussi brillante, on se sent obligé de toucher pour savoir si c’est sec ou encore frais!
  • La brillance des teintes et la transparence de certaines couleurs parviennent à créer une profondeur à votre peinture.

 

Il me semble intéressant de présenter ce produit car il peut satisfaire un grand nombre de peintre préférant la peinture à l’huile, mais qui malheureusement sont confrontés aux problèmes des solvants (toxicité, allergies, etc…). Celle-ci est donc un bon compromis, tout autant que les peintures à l’huile diluables à l’eau. (Voir l’article sur les alternatifs aux solvants. ) Avec ces deux méthodes, chacun peut trouver son compte.

 

Pour info :

Les  gammes de peintures acryliques prévues pour la décoration sont bien différentes des qualités beaux-arts. L’acrylique pour la décoration privilégie un liant résistant à moyen terme, au détriment de la qualité du pigment. Alors que l’acrylique Beaux-arts cherche la meilleure qualité aussi bien dans les pigments que dans le liant afin d’obtenir une résistance sur le long terme. C’est pourquoi les tarifs diffèrent autant. La composition de ses deux gammes ne sont donc pas les mêmes, elles sont adaptées en fonction de leur utilité.

34 commentaires sur “La peinture acrylique, origine et présentation.

  1. Charlotte Guilbert, le

    Bonjour,

    Je suis peintre et vis à Montréal. J’utilise la marque Tri-Art depuis 5 ans mais j’ai de gros problèmes de santé depuis des mois liés à une réaction à la peinture (problèmes respiratoires, intoxication). Je ne peux pas porter de masque de protection car je suis allergique à la silicone. Je ne peux pas peindre à la gouache car elle s’effrite dans le temps…
    Connaîtriez-vous une marque moins nocive pour la santé? C’est un vrai cauchemar de ne plus pouvoir peindre ! Connaissez-vous également la durabilité de la qualité des couleurs des feutres Posca dans le temps?
    Merci

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, une gouache de qualité professionnelle (extra-fine) ne s’effrite pas dans le temps, je vous le garantis. Il faut les choisir en tube. N’étant pas sur le même continent, je ne saurais vous indiquer des marques précises. Les couleurs que l’on trouve en palette sont de gammes scolaires et effectivement pas adaptées à des créations artistiques. Vous avez aussi l’option aquarelle, cette peinture n’est pas nocive et offre de très bons rendus. La gouache est l’aquarelle sont de composition quasi identique, elles ont le même liant, la seule différence réside dans le fait que l’une est opaque, l’autre transparente. Quand au Posca, ils sont relativement récents, très adaptés au street art, à de la déco ou à des petits bricolage, mais pour des oeuvres d’art destinées à la pérennité, il sera difficile d’affirmer leur résistance. Bon courage, merci à vous

    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, il serait utile de savoir si le problème est lié aux pigments ou au liant. Les pigments sont à la base de chaque fabrication de couleur, si l’origine du problème vient de là, alors quelle que soit la technique que vous utilisez, les réactions risquent d’être les mêmes. En revanche, si le problème vient du liant, alors une technique sera favorable à une autre. De toutes les techniques de peinture, la gouache et l’aquarelle restent les moins « nocives ». Bien qu’elles contiennent inévitablement des pigments (qui peuvent être nocifs pour certain), la gomme arabique qui sert de liant est un produit naturel et inoffensif (utilisé aussi dans l’alimentaire).

    • Charlotte Guilbert, le

      Je viens tout juste de voir votre réponse, un immense merci et du coup désolée du retard!
      Je ne sais pas en fait ce qui entraîne une réaction car même avec un masque adéquate, le contact des yeux suffit à m’intoxiquer. C’est difficile de savoir du pigment ou du liant, lequel me rend malade. En tous cas les vernis, gesso… ont le même effet néfaste sur ma santé. Il y a la marque Pebeo ou Liquitex ici, si vous pouvez me conseiller pour la gouache. L’aquarelle ne convient pas à mon style de peinture.
      Un immense merci encore pour votre réponse
      Charlotte

    • Charlotte Guilbert, le

      et si vous m’assurez qu’une gouache de bonne qualité ne s’effrite pas dans le temps, et bien vous me sauvez sûrement la vie 😀
      Votre site est tellement riche d’informations introuvables ailleurs, merci!!!!!

  2. Virginia, le

    Bonsoir Amandine,

    Je peints avec le mains directement sur la toile, sans gants, j’aime sentir comment la peinture glisse sous me doigts. J’ai utilisé des acryliques Vallejo et Pébéo, mais connaissant les risques du cadmium, j’ai décidé d’essayer la gamme Abstract de Sennelier. Je suis vraiment déçue, car ils sèchent trop vite.

    Quelles peintures me recommanderiez-vous pour ce genre de pratique ?

    Un grand merci.

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, aucune peinture n’est réellement sans danger lorsqu’elle est en contact permanent ou régulier avec la peau. Les indications de toxicité se trouvent sur chaque contenant. Si la dangerosité ne vient pas du pigment, elle peut venir du liant ou du diluant. Attention à cela quand-même. Merci à vous

    • Oriane, le

      Bonjour, merci pour cet article ! J’ai l’habitude de travailler à l’acrylique sur des toiles de lin et à utiliser un mélange caparol+eau+pigment pour le fond avec superposition de glacis et ensuite avec de l’acrylique « en tube ».
      J’aimerais changer de support, mais je ne sais pas lesquels sont vraiment adaptés pour l’acrylique. Le verre m’attire particulièrement, j’aimerais par exemple faire le fond d’un côté, et de l’autre des motifs, est-ce que l’acrylique va tenir ? Et comment accrocher le résultat sans l’abîmer ?
      Le bois m’attire également, on m’a dit qu’avec deux trois couches de Caparol dilué, puis Caparol et Gesso, je pouvais ensuite utiliser l’ acrylique. Qu’en pensez-vous ? Je vous remercie beaucoup.

    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, voici un livre qui traite exclusivement de l’acrylique, de tous ses outils et matériaux et de la manière de les utiliser : https://www.amazon.fr/gp/product/231702035X/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=231702035X&linkCode=as2&tag=techniquede07-21&linkId=af2ddf00613d0f8fd289a8d2db70c41c J’en suis l’auteure et c’est une collaboration avec les éditions Mango.
      A savoir que l’acrylique ne sera pas très résistante sur le verre, les peintures à l’eau ont besoin d’un support au minimum absorbant. Quand à la préparation du bois, on vous a bien conseillé. Merci à vous

    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, les conseils que l’on vous a donné sont bons. Les supports les plus adaptés sont ceux avec au moins un minimum de porosité et d’absorptivité (bois, carton, papier, roche, plâtre, etc.). C’est pourquoi l’acrylique aura du mal à adhérer et à résister sur le verre qui est totalement lisse et imperméable. Merci à vous.

  3. Emilie, le

    Bonjour Amandine,
    Tout d’abord, merci pour votre site, si enrichissant, j’y trouve beaucoup d’infos très utiles.
    Voilà ma question : J’ai toujours travaillé avec de l’acrylique achetée en magasins de beaux arts mais récemment j’ai une demande pour la production d’un tableau à base d’acrylique destinée à la peinture murale, au bâtiment. En effet ma cliente a fait repeindre son intérieur et elle souhaiterait que j’incorpore dans une de mes créations certaines teintes de ses murs. Elle s’est fournie chez Farrow and Ball. Pensez vous que la composition soit inadaptée à une toile en lin ou est ce la meme chose que l’acrylique vendue dans les magasins de beaux arts ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, la seule différence entre la peinture acrylique murale et la peinture acrylique beaux-arts réside dans la concentration pigmentaire. Les couleurs pour les murs sont moins intenses et moins résistantes dans le temps que la peinture pour tableau. Cependant, les deux peuvent donc tout-à-fait se mélanger. Merci à vous

  4. Michèle ulmann, le

    Bonjour,
    Un grand merci pour ce blog très intéressant: on apprend énormément !

    Vous dites que les peinture dites de décoration sont de qualité moindre et c’est tout à fait vrai.
    mais il y a quand même quelques exceptions. J’utilise la peinture Jo Sonja’s, qui est en fait une gouache acrylique. Je l’apprécié pour son aspect mat et son opacité. Elle est d’une très bonne qualité pigmentaire et convient à de nombreuses techniques.
    La connaissez-vous et qu’en pensez-vous ?
    Merci

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Michèle, elles ont l’air effectivement de bonne qualité selon le site internet, malheureusement cette marque est Canadienne et est totalement inconnue du grand public ici en Europe (France et Belgique)…

  5. Jean, le

    Bonjour,
    Est-il possible de mélanger des médium acrylique avec de l’huile à eau pour en accélérer le temps de séchage ? Et ainsi conserver la qualité pigmentaire de l’huile… Merci

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Jean, ce n’est malheureusement pas possible car les compositions sont très différentes. Vous pourriez vous retrouvez face à des réactions vraiment dommageables pour votre travail. Merci à vous

  6. Jean, le

    Bonjour,
    Concernant la gamme Golden OPEN, il est marqué sur certains tubes une mention disant : Contient un ingrédient reconnu par l’état de Californie comme causant le cancer.
    Doit-on s’inquiéter plus qu’avec une autre marque de l’emploi de cette peinture ?
    Merci pour votre avis,
    Jean

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Jean, inutile se s’alarmer. La gamme Open contient forcément un produit que n’ont pas les acryliques classiques compte tenu des caractéristiques qu’elle propose. Du moment que vous ne la mangez pas, que vous aérez de temps à autre votre espace de travail et que vous ne plongez pas vos mains dans la peinture à longueur de journée, tout va bien se passer ! Merci à vous 🙂

  7. Schmitt, le

    Bonjour,
    J’essaie désespérément de peindre un vase en verre mais je pense que j’utilise les produits non adapté et pas la bonne technique.
    Tout d’abord je recouvre mon vase d’un apprêt (gesso)
    Ensuite je peins à l’acrylique fine puis je vernis et là catastrophe tout part….
    Pouvez-vous me dire quel apprêt adapté pour support verre et vernis brillant pour finition.
    Merci

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, la peinture acrylique est en vérité l’une des moins adaptées pour le support verre ! Je vous recommande plutôt la peinture vitrail ou Vitréo (rayons loisirs créatifs des magasins de matériel artistique), c’est une peinture qui se dilue à l’eau. Ou bien la peinture à l’huile, mais uniquement en cas d’oeuvre d’art ou de décoration, pas pour un objet qui sera manipulé régulièrement. Ces techniques s’utilisent à même le verre, sans préparation. Merci à vous

  8. RATIER, le

    Bonsoir Amandine,
    Et d’abord Merci pour ce site passionnant et si riche !
    Sur une toile peinte à l’acrylique, j’ai rehaussé quelques traits à la craie aquarellable.
    Puis ai fixé le tout (deux couches de fixatif en bombe Géant des Beaux Arts pour fusain, pastel, etc…).
    Je constate que la craie reste soluble à l’eau.
    Je ne m’y attendais pas !!
    Comment puis-je la fixer afin de retravailler à l’acrylique pui vernir le tout.
    Merci beaucoup d’avance !

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonsoir et merci !
      Il est normal que la craie reste soluble car tout comme le pastel reste tendre, le fixatif prévu pour cet usage est volontairement léger. Comme son nom l’indique, son but est simplement de « fixer » la poudre (craie ou pastel) sur le support, sans l’enrober complètement comme le fait un vernis. L’inconvénient est qu’effectivement l’oeuvre reste fragile et friable, l’avantage en revanche est que l’oeuvre garde son aspect et ses teintes. Appliquer un vernis acrylique en spray est possible, cela stoppera la solubilité de la craie, mais attention car les teintes se modifieront (de foncer plus précisément).
      Je vous conseille donc de faire un test au préalable sur une chute ou un « brouillon » pour vous rendre compte vous-même de l’effet et savoir si cela vous convient.

    • Amandine Gilles, le

      Effectivement la peinture acrylique coûte moins cher que la peinture à l’huile, mais on l’utilise bien souvent en plus grande quantité… De plus, le fait qu’elle soit rapide à sécher ne permet pas de travailler longtemps dans le frais, en revanche pour superposer les couches cela est un avantage. Cordialement

  9. Olga, le

    Bonjour Amandine,
    J’ai commencé avec l’huile dans le temps et suis passée à l’acrylique il y a bientôt 30 ans. J’ai découvert la gamme golden open avec ravissement mais je me trouve embarrassée pour choisir des produits annexes. Il y en a vraiment beaucoup. J’en ai retenu 4 : le fluidifiant, le médium fluide, le diluant réactivateur et le gesso. Je crains de tomber à côté et de passer un budget et un temps fou à expérimenter. Que me conseilleriez vous, sachant que je travaille en couches plutôt minces ou en aplats avec des mélanges assez délicats sur la toile ?
    Je vous remercie pour l’éclairage que vous voudrez bien m’apporter.
    Cordialement

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Pour les effets que vous souhaitez (couches minces et mélanges délicats) et étant donné que vous connaissez déjà l’huile, je vous conseillerais de peindre à l’acrylique l’intégralité du tableau, puis de revenir par dessus avec des glacis ou couche minces à l’huile. L’huile permettant plus facilement de réaliser des mélanges délicats pour un modelé doux. Ainsi vous avez les avantages de l’acrylique par la rapidité et la simplicité d’exécution, puis les avantages de l’huile par la profondeur et les nuances subtiles que vous pouvez obtenir.
      Cordialement

  10. victoria, le

    Bonjour,
    J’ai acheté de l’acrylique de base (pas très chère), peut on la diluer avec un autre liquide pour qu’elle sèche moins vite?
    J’ai des difficultés avec le séchage pour mélanger les couleurs.
    merci !

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, vous pouvez mélanger l’acrylique avec un retardateur. Ce produit se trouve dans les commerces de matériel artistique et il est à mélanger directement avec les couleurs. Cordialement

  11. Amandine Gilles, le

    Bonjour Pascale,
    Le médium pour glacis va vous permettre d’avoir une peinture plus transparente, sans pour autant perdre de sa densité. Pour créer un modelé, ce médium est donc très bien.
    Quand à la rapidité du séchage de l’acrylique, il existe des retardateurs plutôt efficaces, à mélanger directement avec les couleurs.
    Merci à vous

    Répondre
  12. Pascale, le

    Bonjour Amandine,

    J’ai une question concernant les mediums utilisés dans l’emploi de l’acrylique.
    Ce que je recherche pour l’instant, c’est de pouvoir travailler le modelé avec le plus de précision possible et vu la rapidité de séchage de cette peinture, je suis très perplexe.

    D’autre part, il existe tellement de produit que je ne sais lequel choisir.
    Il me semble qu’un medium acrylique pour glacis serait une solution, qu’en pensez-vous? Actuellement, j’ai sélectionné le golden, dois-je également ajouter un humidificateur?

    Merci pour vos conseils précieux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *