La peinture acrylique, origine et présentation.

Après avoir parlé de l‘aquarelle, de la peinture à l’huile et même de la tempera à l’oeuf, voici enfin venu le temps de l’acrylique.

La peinture acrylique est l’une des plus pratiquées de nos jours, cependant elle ne rentre pas encore dans le champ des techniques traditionnelles étant donné qu’elle est très récente. En effet, sa création date seulement de 1958, contrairement aux trois autres citées précédemment, on ne peut pas vraiment parler d’une technique ancestrale! Du moins pas pour l’instant. Un jour viendra car ses qualités et ses propriétés installent durablement l’acrylique comme étant une valeur sure grâce à sa pérennité et son aspect typique de notre époque actuelle.

Luis leL’acrylique a été inventée pour répondre aux attentes des artistes, se sentant trop limités par les techniques traditionnelles dont les caractéristiques correspondent moins à cette nouvelle manière de vivre. La peinture à l’huile requiert bien trop de patience, la lenteur de son processus rentre difficilement en adéquation avec cette époque contemporaine.

L’artiste du XXe siècle a besoin d’une peinture séchant rapidement, simple d’utilisation et résistante. Une peinture qui reflète ce nouveau style de vie avec une mobilité, une maniabilité et une évolution rapide dans tous les domaines, propres au XXe siècle.

Ce cas de figure s’est déjà produit avec l’essor de la peinture à l’huile au XVe siècle, qui a permis aux peintres de faire évoluer leur travail grâce à la luminosité, la transparence et à la profondeur plus « réalistes » que ne l’offrait la tempera à l’œuf, celle-ci étant bien trop limitée. A cette période, l’art perdait de son symbolisme religieux typique de l’époque médiévale pour davantage d’émotionnel et de réalisme propre à le Renaissance et à son humanisme. L’artiste de l’époque avait donc besoin d’une peinture plus belle, plus intense et plus maniable permettant plus de possibilité.

A propos de l’acrylique

 

L’acrylique a été créée et commercialisée pour la première en 1958 aux Etats-Unis. C’est une résine plastique synthétique issue de la distillation de produits pétroliers. La peinture acrylique est donc en vérité une peinture « à base » de résine acrylique. C’est pour cette raison qu’en séchant, la peinture durcit et devient résistante, comme du plastique !

Elle se présente sous de nombreuses qualités, quantités et aspect. Qualité scolaire, fine ou extra-fine / en petit tube ou en gros pot / brillante ou mate / opaque ou transparente, etc… Le choix est immense. Pour en savoir encore plus sur toutes ces gammes ainsi que les médiums, cliquez ici !

La peinture acrylique a donc de très nombreuses qualités, telles que :

  • Son adaptabilité, elle peut être appliquée sur tous les supports.
  • Sa rapidité de séchage.
  • Sa permanence, une fois sèche elle est définitive.
  • Ses nombreuses possibilités grâce à sa grande gamme de médiums.
  • Sa parfaite conservation.
  • Sa résistance.
  • Son insensibilité à l’humidité.
  • Sa simplicité, même pas besoin de vernis, l’acrylique est lessivable.

Avec l’acrylique, terminé les problèmes d’embus, de longs délais d’attente, de jaunissement des teintes ou de craquelures, inhérents à la peinture à l’huile !

content

Cependant la perfection n’existe pas. Voici des défauts que l’on retrouve dans la majorité des couleurs acryliques :

  • Le rendu plastique. L’opacité des teintes crée un effet « plat ». Malheureusement aucun médium n’arrive à égaliser avec la profondeur qu’offre la peinture à l’huile.
  • La rapidité de séchage qui pose problème pour créer certains effets.
  • Les teintes ternissent en séchant à cause de l’aspect laiteux du liant.

Cette acrylique là, satisfait un très grand nombre de peintre et tant mieux. Pour ma part, peindre à l’acrylique me contrarie toujours un peu, moi qui suis une grande fervente de la peinture à l’huile. L’idéal serait une peinture qui lie les qualités de l’acrylique aux qualités de la peinture à l’huile. Et sachez mesdames et messieurs, qu’elle existe !!

Une acrylique qui ressemble à de l’huile ?!

 

GOLDEN+OPEN_Group+w+neon

En effet, la gamme de peinture acrylique Open de la marque Golden répond à toutes ces attentes. Winsor & Newton avec sa gamme d’extra-fine Artist’ le propose également. Cette gamme existe depuis plusieurs années déjà mais est encore peu connue. Pourtant elle est le compromis parfait entre la simplicité de l’acrylique et la beauté de l’huile. Lorsque je l’ai découvert, je l’ai forcément testé, et je l’ai totalement approuvé. C’est assez rare mais j’ai été impressionnée…

Cette peinture va ravir ceux qui ont l’habitude de peindre à l’huile et qui pour de quelconques raisons doivent peindre à l’acrylique. Voici ses propriétés :

  • Elle sèche plus lentement qu’une acrylique ordinaire et plus vite qu’une huile. C’est-à-dire environ plusieurs heures pour une couche fine et jusqu’à 3 jours pour une couche épaisse. Il est donc possible de travailler plus longtemps dans le frais.
  • Le liant étant totalement transparent, les couleurs gardent leur éclat. Une fois sèche la couleurs est toujours aussi brillante, on se sent obligé de toucher pour savoir si c’est sec ou encore frais!
  • La brillance des teintes et la transparence de certaines couleurs parviennent à créer une profondeur à votre peinture.

 

Il me semble intéressant de présenter ce produit car il peut satisfaire un grand nombre de peintre préférant la peinture à l’huile, mais qui malheureusement sont confrontés aux problèmes des solvants (toxicité, allergies, etc…). Celle-ci est donc un bon compromis, tout autant que les peintures à l’huile diluables à l’eau. (Voir l’article sur les alternatifs aux solvants. ) Avec ces deux méthodes, chacun peut trouver son compte.

 

Pour info :

Les  gammes de peintures acryliques prévues pour la décoration sont bien différentes des qualités beaux-arts. L’acrylique pour la décoration privilégie un liant résistant à moyen terme, au détriment de la qualité du pigment. Alors que l’acrylique Beaux-arts cherche la meilleure qualité aussi bien dans les pigments que dans le liant afin d’obtenir une résistance sur le long terme. C’est pourquoi les tarifs diffèrent autant. La composition de ses deux gammes ne sont donc pas les mêmes, elles sont adaptées en fonction de leur utilité.

Share Button

10 thoughts on “La peinture acrylique, origine et présentation.

  1. Bonsoir Amandine,
    Et d’abord Merci pour ce site passionnant et si riche !
    Sur une toile peinte à l’acrylique, j’ai rehaussé quelques traits à la craie aquarellable.
    Puis ai fixé le tout (deux couches de fixatif en bombe Géant des Beaux Arts pour fusain, pastel, etc…).
    Je constate que la craie reste soluble à l’eau.
    Je ne m’y attendais pas !!
    Comment puis-je la fixer afin de retravailler à l’acrylique pui vernir le tout.
    Merci beaucoup d’avance !

    1. Bonsoir et merci !
      Il est normal que la craie reste soluble car tout comme le pastel reste tendre, le fixatif prévu pour cet usage est volontairement léger. Comme son nom l’indique, son but est simplement de « fixer » la poudre (craie ou pastel) sur le support, sans l’enrober complètement comme le fait un vernis. L’inconvénient est qu’effectivement l’oeuvre reste fragile et friable, l’avantage en revanche est que l’oeuvre garde son aspect et ses teintes. Appliquer un vernis acrylique en spray est possible, cela stoppera la solubilité de la craie, mais attention car les teintes se modifieront (de foncer plus précisément).
      Je vous conseille donc de faire un test au préalable sur une chute ou un « brouillon » pour vous rendre compte vous-même de l’effet et savoir si cela vous convient.

  2. La peinture acrylique coûte moins cher que la peinture à l’huile mais il est vrai que son temps de séchage rapide de permet pas de retravailler le tableau.

    1. Effectivement la peinture acrylique coûte moins cher que la peinture à l’huile, mais on l’utilise bien souvent en plus grande quantité… De plus, le fait qu’elle soit rapide à sécher ne permet pas de travailler longtemps dans le frais, en revanche pour superposer les couches cela est un avantage. Cordialement

  3. Bonjour Amandine,
    J’ai commencé avec l’huile dans le temps et suis passée à l’acrylique il y a bientôt 30 ans. J’ai découvert la gamme golden open avec ravissement mais je me trouve embarrassée pour choisir des produits annexes. Il y en a vraiment beaucoup. J’en ai retenu 4 : le fluidifiant, le médium fluide, le diluant réactivateur et le gesso. Je crains de tomber à côté et de passer un budget et un temps fou à expérimenter. Que me conseilleriez vous, sachant que je travaille en couches plutôt minces ou en aplats avec des mélanges assez délicats sur la toile ?
    Je vous remercie pour l’éclairage que vous voudrez bien m’apporter.
    Cordialement

    1. Pour les effets que vous souhaitez (couches minces et mélanges délicats) et étant donné que vous connaissez déjà l’huile, je vous conseillerais de peindre à l’acrylique l’intégralité du tableau, puis de revenir par dessus avec des glacis ou couche minces à l’huile. L’huile permettant plus facilement de réaliser des mélanges délicats pour un modelé doux. Ainsi vous avez les avantages de l’acrylique par la rapidité et la simplicité d’exécution, puis les avantages de l’huile par la profondeur et les nuances subtiles que vous pouvez obtenir.
      Cordialement

  4. Bonjour,
    J’ai acheté de l’acrylique de base (pas très chère), peut on la diluer avec un autre liquide pour qu’elle sèche moins vite?
    J’ai des difficultés avec le séchage pour mélanger les couleurs.
    merci !

    1. Bonjour, vous pouvez mélanger l’acrylique avec un retardateur. Ce produit se trouve dans les commerces de matériel artistique et il est à mélanger directement avec les couleurs. Cordialement

  5. Bonjour Pascale,
    Le médium pour glacis va vous permettre d’avoir une peinture plus transparente, sans pour autant perdre de sa densité. Pour créer un modelé, ce médium est donc très bien.
    Quand à la rapidité du séchage de l’acrylique, il existe des retardateurs plutôt efficaces, à mélanger directement avec les couleurs.
    Merci à vous

  6. Bonjour Amandine,

    J’ai une question concernant les mediums utilisés dans l’emploi de l’acrylique.
    Ce que je recherche pour l’instant, c’est de pouvoir travailler le modelé avec le plus de précision possible et vu la rapidité de séchage de cette peinture, je suis très perplexe.

    D’autre part, il existe tellement de produit que je ne sais lequel choisir.
    Il me semble qu’un medium acrylique pour glacis serait une solution, qu’en pensez-vous? Actuellement, j’ai sélectionné le golden, dois-je également ajouter un humidificateur?

    Merci pour vos conseils précieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain(e)?! * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 6348 to the field below: