Les 3 rôles du vernis à retoucher

Il existe deux catégories de vernis pour peinture à l’huile : Le vernis à retoucher et le vernis final. Alors que le premier est temporaire avec de multiples fonctions, le second est une protection permanente. Mieux vaut donc ne pas les confondre.

Les 3 fonctions du vernis à retoucher :

  1. Retoucher une peinture ancienne : Sa composition est telle qu’il sera de nouveau possible de retravailler « dans le frais ». En effet, ce vernis est composé d’un solvant qui va pénétrer la surface picturale permettant ainsi à sa résine de s’accrocher à la peinture déjà durcie. Il sert de lien en quelque sorte entre l’ancienne et la nouvelle couche de peinture.
  2. L’uniformisation du rendu : Le vernis dit « à retoucher » va donner une finition brillante de manière uniforme à tout le tableau. Il arrive que parfois, une gêne visuelle soit provoquée par la différence des reflets (mats ou brillants). Ces zones mates sont appelées des embus, elles se créent lorsque le liant est trop absorbé par le support ou par les couches inférieures.
  3. Un vernis provisoire : Pour pouvoir répondre aux fonctions précédentes, ce vernis est plutôt léger et relativement maigre, il ne peut donc en aucun cas servir de vernis définitif de part son manque de résistance dans le temps. Son rôle de protection a plus ou moins une durée de 6 mois. Sa qualité réside dans le fait qu’il peut être appliqué sur une peinture récemment achevée (environ 1 mois), idéal alors si votre toile doit être exposée. Il la protégera en attendant qu’elle sèche complètement.

En clair, le vernis à retoucher sert à faire des retouches, à donner à l’ensemble de la toile un aspect plus régulier, et à protéger votre peinture en attendant de pouvoir appliquer le vernis final. Ce produit est dés lors indispensable pour les peintres à l’huile. 

Protéger, uniformiser et retoucher

Quant au vernis final, celui-ci ne doit être appliqué qu’au minimum 6 mois après l’achèvement de l’oeuvre. Respecter ce délai est essentielle à la conservation de l’oeuvre. Pour savoir pourquoi, lisez cet article : séchage d’une peinture à l’huile

59 commentaires sur “Les 3 rôles du vernis à retoucher

  1. Alexandre, le

    Bonjour Amandine ! Je me pose toujours la meme question et ne trouve pas de reponse. Je peins beaucoup en utilisant du liquin. Entre deux couches (generalement deux jours espacent les couches grace a ce medium tres siccatif) je me demande toujours si il obligatoire de passer une couche de vernis a retoucher ou si je pourrais m’en passer … si vous avez une reponse je suis preneur 🙂

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, il n’est pas nécéssaire d’appliquer du vernis à retoucher avec un délai si court. Il est même à déconseiller si vous voulez éviter des craquelures, car comme vous le dite le liquin est très siccatif grâce à la résine alkyde qu’il contient, ce qui n’est pas le cas du vernis à retoucher bien plus long à sécher. Merci à vous

  2. Joseph, le

    Bonjour Amandine,
    J’ai passé du vernis à retoucher sur plusieurs toile et il y a des endroits où c’est trop épais, ça c’est agglutiné. J’aimerais pouvoir le retirer, connaissez-vous une solution ?
    Merci

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, retirer un vernis sans endommager la couche picturale relève du métier de restaurateur de tableau dont la formation est de 5 ans ! Donc, non désolée je ne peux vous donner la solution, d’une part parce que je ne sais moi-même comment faire n’ayant pas eu cette formation et d’autre part, si ce n’est pas exécuté correctement, c’est toute la pâte picturale qui pourrait se retirer, donc adieu à votre oeuvre. Soit vous demandez un devis à un restaurateur, soit tant pis… on s’entraine pour les prochaines applications de vernis 🙂 Désolée et merci à vous

  3. Patricia Erlacher, le

    Bonjour Amandine,
    pouvez-vous me confirmer un détail s’il vous plaît,
    vous avez écrit plus haut que Dans le temps on appelait ça le « vernis à peindre »
    donc si le vernis à retoucher se travaille « dans le frais », s’agit-il tout simplement d’un glacis ? mélange d’une essence et d’une huile ?
    Cordialement Patricia

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, ce qu’on appelait le vernis à peindre autrefois s’appelle aujourd’hui le médium à peindre. Le médium tout comme le vernis sont composés d’essence, d’huile et de résine. C’est la recette, la spécificité et les proportions de ces matériaux qui font varier l’un ou l’autre de ces produits.
      Le médium s’utilise dans le frais, en mélange avec la peinture – permet d’améliorer la pâte
      Le vernis final s’applique en superposition – sert de protection
      Le vernis à retoucher a triple fonction, vue dans l’article – protection, uniformisation et retouche
      Le glacis n’est pas un produit mais un procédé – les glacis se réalisent soit avec du médium soit, pourquoi pas, avec du vernis à retoucher. J’espère vous avoir éclairé ! Merci à vous

  4. Mairy, le

    Bonjour Amandine,
    J’ai peint il y a 2 mois un fond-paysage sur une grande toile(1,90mX1,30), en passant plusieurs couches et en respectant la règle du gras sur maigre(à la fin il y avait beaucoup de médium), et une fois ma peinture sèche j’ai passé une couche de vernis à retoucher.
    Maintenant j’aimerais rajouter des personnages, ma question est la suivante: dois-je utiliser ma peinture diluée avec du médium ou naturelle au sortir du tube? Le vernis à retoucher forme-t’il une couche isolante qui permet de repartir de zéro ou dois-je poursuivre avec un glacis? Dois-je remettre maintenant du vernis à retoucher sous mes futurs personnages ou celui que j’ai passé il y a 2 mois est-il suffisant? De combien de temps disposons-nous pour peindre après avoir appliqué le vernis à retoucher? Merci beaucoup pour vos conseils .

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, de nombreuses questions sont posées. Même si 2 mois sont passés le respect du gras sur maigre doit être conservé, donc le mélange peinture+médium est conseillé. Quant au vernis à retoucher, ce n’est pas un isolant car trop il est trop fin et léger, c’est pourquoi il n’est que protection temporaire. Il vous est possible d’effectuer des reprises sur votre ancien travail, directement sur le vernis à retoucher. Mais il se peut que, parfois, cette nouvelle couche n’accroche pas et « glisse » sur la surface, dans ce cas alors une nouvelle couche de vernis à retoucher sera utile. Elle « réactivera » la surface en quelque sorte et intégrera votre nouvelle couche de peinture à l’ensemble. J’espère vous avoir éclairé. Merci à vous

    • Franchitti, le

      Bonjour Amandine
      Message : Mon tableau huile sur bois (enduit à la colle de peau) à reçu une couche de vernis à retoucher il y a environ 6 mois. Je viens de lui remettre une couche du même vernis mais il y a encore des embus mais beaucoup moins qu’après la première couche. Je n’aime pas beaucoup les vernis définitifs souvent jaunissant. Me conseillez vous une troisième couche de vernis à retoucher, si oui, dans combien de temps ? Merci de me répondre
      Claudine

    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, vous pouvez appliquer autant de couche de vernis à retoucher que vous voulez ! D’ailleurs, plus il y en aura plus la protection sera efficace, car comme il a été dit dans l’article, ce vernis est par nature si léger qu’il ne fournit qu’une protection temporaire. Donc avec plusieurs couches, la protection gagne en épaisseur. Quand au délai d’attente, 5 jours à 1 semaine sont suffisants. Vous le saurez en touchant, si la surface est collante ou poisseuse, c’est qu’il faut encore attendre 🙂

  5. Szostka, le

    Bonjour
    Après deux couches de stylo retouché rayures et une couche de vernis le rendu était bien mais j ai ensuite fait le polish comme précisé dans mode emploi et là horrible cela ressortait je regrette d avoir fait ça c’est à dire étape 4 qui finalement n’était pas indispensable maintenant je voudrais enlever le cerbie pour refaire mais ça ne part pas même au dissolvant vernis à ongles. Comment enlever le vernis ? Avez vous une solution? Merci

    Répondre
  6. Marie Jean-Louis, le

    Bonjour
    Je fait un fond à l’essence de térébenthine malgré cela et après séchage lorsque je peint les premières couleurs cela n’accroche pas j’utilise du médium van Eyck dilué avec un peu d’essence. Ma couche prépararoire s’efface avec la brosse bref cela n’accroche pas bien.
    Quels conseils pourriez vous me donner.
    Merci à vous

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, s’il n’y a aucune accroche sur le support, c’est que la surface doit être trop lisse et trop grasse. En rendant votre support un peu plus poreux, comme appliquer quelques couches de gesso, ces problèmes devraient être évités. Merci à vous

  7. Claudette, le

    j’ai un souci avec le vernis retoucheur mis en plusieurs couche est-il possible d’atténuer les couches successive avec du white Spirit et un chiffon doux qui de bien entendu ne laisse pas de trace merci à vous de me répondre aimablement votre

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Claudette, ce serait une très mauvaise idée de frotter votre surface (même vernie) avec de l’essence. Le White spirit va non seulement fragiliser le vernis et retirer toute la brillance, mais il risque aussi de détériorer la pâte picturale. Si malgré le vernis, des embus (traces mates) sont toujours présents sur la surface, alors plusieurs couches de vernis seront encore nécessaires.

  8. lenormand, le

    Bonjour

    je voudrais savoir si une peinture a l huile sur une toiles de lin brute peut être vernie ?
    merci d avance

    sylvie

    Répondre
  9. Maryline, le

    Bonjour,
    Je souhaite « rafraîchir » quelques tableaux anciens. Ils sont tous peints à l’huile (sur bois ou toile). Je les ai nettoyés avec de la thérébenthine. Salissures et poussières sont parties. Mais les couleurs ne sont pas très « ravivées », c’est un peu mat, et je pense que je dois maintenant passer un vernis. Question : quel vernis précisément ? Et où le trouver ? Faut-il qu’il soit « satiné » ? Faut-il plutôt utiliser un vernis à retoucher sur toute la surface (en croisé) pour ne pas faire d’impair et risquer une trop grosse couche brillante ? Merci de votre aide, je voudrais rafraîchir, raviver, mais pas au final dénaturer par quelque chose de trop brillant… Bien cordialement, Maryline

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, mieux vaut nettoyer les salissures et poussières à l’eau savonneuse (chiffon légèrement humidifié), plutôt qu’à l’essence qui risque d’attaquer la surface picturale. Mais attention de rester très vigilante (!!), la couche picturale pourrait se désolidariser du support !! En ce qui concerne le fait de raviver les couleurs, il faut déjà savoir si un vernis a déjà été appliqué ou non. Si ce n’est pas le cas, alors effectivement mieux vaut en mettre un (vernis à tableau satiné, spécifique à la peinture à l’huile), ce qui unifiera la surface. En revanche, si la peinture est déjà vernie, alors cela relève du restaurateur de tableau, car retirer un vernis pour le remplacer est une étape très délicate qui nécessite un grand savoir-faire. Dans tous les cas, si ce tableau est de valeur (financière ou sentimentale), il faudrait faire appel à un restaurateur professionnel. N’hésitez pas à comparer les devis. Merci à vous

  10. ANTOINE, le

    Bonjour,
    J’ai terminé un tableau peint à l’huile il y a au moins 6 mois et je ne me souviens plus si je l’ai traité avec du vernis à retoucher.
    Cela pose t-il un problème de lui en administrer une éventuelle 2ème couche ou bien mieux vaut attendre et le recouvrir de vernis définitif ?

    Répondre
  11. comensoli, le

    bonjour
    j ai plusieurs tableaux peins a l huile qui demanderaient une deuxieme couche de vernis final
    la premier couche en partie absorbee par les pigments
    si je fais une retouche peinture tres ponctuelle sur un vernis final et au bout de quelques mois 2eme
    couche final que ce passe t il pour la petite retouche de peinture
    par avance merci

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, la retouche de peinture sera posée sur le vernis et non sur la couche de peinture précédente, elle sera alors plus exactement isolée. Mais si celle-ci est également protégée par une nouvelle couche de vernis, alors aucun problème majeur n’est à prévoir, du moment que les temps d’attente entre chaque application sont bien respectés. Merci à vous

  12. Yves, le

    Bonjour Amandine

    Est-il concevable d’utiliser un vernis à retoucher afin de diluer une couleur transparente (disons bleu outremer) pour en faire un glacis???

    Répondre
    • Yves, le

      Merci beaucoup Amandine. C’est bien ce que je pensais, mais….le DOUTE…..
      Toutes mes félicitations pour ce site. Très bien conçu et parfait comme références, pour débutants ou vieille barbe comme moi 🙂

  13. Bazin, le

    bonjour Amandine
    Que me conseillez vous pour protéger une peinture à l’encaustique du commerce ?
    Un vernis adapté existe t il ?
    Bonne journée
    Alain

    Répondre
  14. Gnassou, le

    Bonjour,

    Le vernis à reoucher est-il toujours finition brillante ? J’en ai posé pcq j’avais qq embus et je suis d?cue de l’aspect. D’ailleurs il n’adhere pas bien partout. Pourrais-je poser un vernis mat dans 6 mois ?

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, le vernis à retoucher est effectivement toujours brillant, c’est d’ailleurs grâce à cette propriété qu’il permet de supprimer les embus. Mais du fait de sa légèreté, il n’est qu’une protection temporaire, c’est pourquoi le vernis final doit quoi qu’il en soit être appliqué 6 mois après l’achèvement de l’oeuvre.
      Le vernis final en revanche, lui, est disponible en version brillante, mate et satiné. A savoir que pour obtenir une surface vraiment mate, mieux vaut d’abords appliquer une couche de brillant au préalable. Merci à vous

  15. Bazin, le

    bonjour,
    Je souhaite réaliser des effets de matière transparentes et brillantes sur une peinture à l’huile . Il me faudrait donc un vernis épais ? ou peut être une laque ?
    Que pouvez vous me proposer ?
    Merci pour votre attention et vos réponses déjaà lues
    bonne journée

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, il n’existe pas de vernis à l’huile si épais au point d’en faire des jeux de matière, et la laque, bien que transparente et brillante n’est toutefois pas assez épaisse pour cela non plus… Peut-être essayer avec le médium gel épaississant ? Mais je ne suis pas certaine qu’il vous donne l’effet souhaité étant donné qu’il n’est pas complètement incolore. L’épaisseur et les produits gras sont peu compatibles, des craquelures interviennent la plus part du temps. A l’acrylique en revanche, ce procédé est très facile à obtenir.

    • Bazin, le

      merci pour votre commentaire qui m’amène à vous poser une autre question…Si je décide d’utiliser un vernis acrylique épais pour réussir mes jeux de matières, puis je l’ppliquer sur ma peintue à l’huile huile que j’aurais enduit auparavant d’un vernis double face acrylique/huile ?
      bonne journée

    • Amandine Gilles, le

      Appliquer de l’acrylique sur une huile engendrerait tout un réseau de craquelures. L’acrylique se solidifie, se plastifie en séchant, alors que l’huile a besoin d’oxygène pour se durcir. Il ne faut donc surtout pas l’isoler. Pour ce qui est « vernis double face acrylique/huile », j’ignore ce que vous entendez par ça…

    • Bazin, le

      bonjour Amandine
      Oui une huile ne séche pas mais s’oxyde ; le vernis que j’évoquais dans le précédent courrier est un produit Lefranc bourgeois qui est fait pour les huiles ou les acryliques .
      Bonne journée à vous

    • Amandine Gilles, le

      Ok je comprends mieux, mais quand même bien ce vernis s’applique sur les 2 techniques (huile et acrylique), c’est prendre un gros risque que de superposer l’acrylique sur de l’huile. Merci et bonne journée également

  16. Eric Surmenian, le

    Bonjour Amandine
    J’ai réalisé un tableau a l’huile il y a six mois, dans un souci de gras sur maigre, j’ai du un peu forcer l’ajout d’huile dans le medium à peindre pour corriger des à plat en glacis, résultat les glacis ne sont pas secs, enfin comme on dit dans le sud, ils « pèguent ».
    seulement voila ça prend la poussière! puis-je appliquer un vernis de retouche pour le protéger et comment?
    merci, pour votre site et vos blogs, super!
    Eric

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Eric, les seules choses à faire dans cette situation sont d’une part attendre le temps qu’il faut à l’huile pour se durcir (cela peut prendre jusqu’à 1 an), puis d’autre part protéger la peinture de la poussière un maximum. Pour cela, l’accrocher en hauteur sur un mur et faire le ménage régulièrement sont recommandés. Quant au vernis à retoucher, il peut être appliqué une fois la surface dure au toucher. Merci à vous !

  17. Saf, le

    Bonjour,

    Je travaille sur une peinture en ce moment et j’aimerais savoir si, lorsque la peinture a séchée, je peux directement peindre dessus ou dois-je appliquer du vernis à retoucher? Merci pour vitre aide

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, si la surface de votre peinture est dure au toucher, alors oui le vernis à retoucher est nécessaire. Merci à vous

  18. yves, le

    bonjour
    j’ai le même problème de diffusion de vernis sur mes toiles / que ce sit en aérosol ou auspalter que ce soit vernis final ou à retoucher le vernis s’étale sur toute la toile puis en sechant s’écarte par endroit.
    L’atelier est dans une pièce à la chaleur et sans humidité.
    Est ce parce que j’utilise huile d’oeillette et siccatif de courtrai ?
    dois je imprégner la toile au préalable d’huile de lin ?
    Merci pour vos conseils car actuellement le résultat est déplorable

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, en effet une peinture trop grasse ou trop résineuse qui a durci peut éventuellement empêcher l’accroche du vernis. La surface peinte dans ce cas est lisse, dure et brillante. Vous pouvez essayer avec une couche supplémentaire d’huile de lin mais il se pourrait que celle-ci n’accroche pas non plus, mieux vaut tester dans un coin au préalable. Sinon, par expérience, plusieurs couches fines de vernis seront nécessaire pour imprégner totalement la surface. Il faut alors s’y prendre à plusieurs reprises en appliquant le vernis uniformément, la surface sera peu à peu recouverte intégralement.
      Merci à vous. Cordialement

  19. Jessica, le

    Bonsoir Amandine,

    J’ai appliqué du vernis à retoucher sur plusieurs toiles afin de pouvoir retravailler dans le frais mais j’ai été surprise de constater qu’il a « embarqué » certaines couleurs à des endroits où j’avais fait des glacis. J’ai aussi constaté sur une peinture sur cuivre que l’application avait en quelque sorte dilué le noir de l’arrière-plan sur un drapé blanc…
    J’ai pourtant pris soin de travailler gras sur maigre.
    Auriez-vous une idée du problème?
    Merci pour votre réponse

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Jessica, le problème ne vient pas du gras sur maigre mais plutôt du temps d’attente, qui n’a apparemment pas été assez long. D’autant plus que le noir (noir d’ivoire principalement) est une des couleurs les plus longues à durcir. Plus le glacis est gras, plus il faut attendre avant d’appliquer le vernis à retoucher. Parfois plusieurs semaines sont indispensables. J’espère que cela vous a aidé. Merci à vous. A bientôt

  20. Nicolas, le

    Rebonjour Amandine.

    Une autre question me vient à l’instant même.
    Le vernis Final est il vraiment indispensable ?

    Merci j’ai terminé cette fois-ci.

    Bonne fin de journée.

    Répondre
  21. jus, le

    bonjour, j’ai un gros soucis. le vernis à retoucher que je veux appliquer sur mon tableau n’adhère pas partout..comment faire?
    merci pour votre aide
    mme jus

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, il se pourrait que la raison pour laquelle votre vernis n’accroche pas soit due à une trop forte humidité de votre lieu de travail. C’est un problème qui intervient dans cette situation. La pose de vernis est préférable dans un endroit lumineux et à température tempérée (entre 18 et 23°C idéalement). Merci à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *