Miséricorde!! La fin d’un site de référence…

Alors que j’effectuais des recherches, je suis tombée sur la plus triste des nouvelles… La fin du site de référence en technique artistique Dotapea.

Déjà que le net manque sérieusement d’informations de qualités en ce qui concerne le domaine de la technique de peinture, si un des seuls sites de référence ferme ses pages… C’est tout un savoir qui se perd 🙁 🙁 🙁

Mais travaillons pour que les connaissances continuent de se partager, que ce savoir traditionnel perdure et ne soit pas mis aux oubliettes. Etre artiste-peintre est un métier, il ne suffit pas juste de poser des couleurs sur une toile, il y a des connaissances à avoir afin de créer des oeuvre de qualité qui se conserveront dans le temps. Nous sommes certes dans une époque où les choses doivent se faire rapidement, nous sommes une génération de « zappeurs » où productivité, « vite fait, bien fait » sont les devises. Mais en ce qui concerne la peinture, notamment à l’huile, cette attitude ne peut pas fonctionner. Ou bien ce serait comme de vouloir faire cuire une tarte en 2mn, ce n’est simplement pas possible. En cuisine, si vous ne respectez pas les étapes, votre plat ne sera pas bon, en peinture à l’huile c’est la même chose.

Ce n’est pas être « vieux jeu » ou ringard que de se référer aux techniques anciennes, c’est juste être suffisamment intelligent pour se référer à ce qui se fait de mieux d’un point de vue de la conservation, de la pérennité. L’histoire l’a pourtant déjà prouvé à maintes reprises, prenons l’exemple des Impressionnistes! Ces derniers ont certes révolutionné leur époque par leur audace et leur innovation picturale, mais faites donc un tour aux musées, et observez qu’une grande partie de leurs œuvres sont sales, craquelées et que leurs couleurs ont perdu de leur éclat. Ce qui est embêtant puisque c’est leur raison d’être! Ces toiles ont pourtant moins de 150 ans, c’est court comparées aux œuvres des peintres flamands qui ont su nous faire parvenir un travail en très bon état presque 600 ans après!!

Voilà où je veux en venir.

Je suis triste que des sites comme Dotapea et Artrealite ferment leurs pages car c’est une source qui se tarit. Le véritable métier d’artiste-peintre que je considère en parti comme un artisanat d’art est en train de se perdre, je le crains. Seuls quelques irréductibles sont encore en activités dans ce monde, et je compte bien en faire parti. 🙂

Le fond de ma pensée est dit, alors je peux à présent vous inviter à visiter ce site et découvrir notamment la technique de ces maîtres flamands par exemple en cliquant ici ! Ou bien comprendre pourquoi tant de peintures finissent par craqueler (Références aux Impressionnistes) en lisant cet article. 

Dans tous les cas, je vous remercie de votre présence et de votre lecture !

A bientôt !!

Amandine Gilles

Share Button

17 thoughts on “Miséricorde!! La fin d’un site de référence…

  1. Bonjour,
    je cherche a développer la technique de la caséine car je rencontre quelques problèmes. La perte du site dotapea est grande. J’aimerais échanger avec vous Eric et avec ceux qui l’on perfectionnées si vous êtes d’accord.
    Qu’en dites vous?
    A bientôt j’espère

    1. C’est avec plaisir que je vous aiderai dans la mesure du possible. Quels problèmes rencontrez-vous avec la caséine? A bientôt!

      1. Bonjour à tous,
        Merci de votre aide 🙂 J’adore la caséine mais je rencontre plusieurs problèmes. 8 questions à des spécialistes :

        1- La peinture se craquelle en épaisseur mais aussi parfois même alors que l’épaisseur n’est pas flagrante… pourquoi cela arrive-t il?
        2- Alors comment créer de l’épaisseur?
        3- Comment rattraper une toile dont une partie a craquelée? J’ai essayé et je me suis rendue compte qu’il ne suffit pas de poncer et de remettre de la caséine
        4- Quand j’applique une couleur par dessus une autre alors qu’elle est sèche, elles se mélangent…
        5- Une fois le pigment appliqué et sec sur support bois, la couche de peinture ressemble au pigment séché mais… elle n’est pas tout a fait accrochée au support car lorsque je la touche, j’en ai sur le doigt…
        6- Comment protéger une peinture à la caséine finie? c’est à dire comment la « vernir » en gardant le côté mat de la peinture?
        7- Et comment le faire sans enlever la peinture? la caséine est susceptible!
        8- Avez vous une recette de préparation de support pour bois ou toile?
        9- Quel bois choisir?

        Merci beaucoup de vos réponses, cette technique est difficile a maîtriser mais je ne vois plus que par elle 🙂 les mats obtenus sont superbes 🙂
        Merci d’avance à vous tous

        1. Bonjour
          J’ai l’impression que vous êtes beaucoup plus avancée que moi sur la question 🙂
          J’ai eu des expériences un peu similaires aux vôtres avec les problèmes de ‘suceptibilité’ qui se sont résolus en augmentant très significativement la quantité de caseine par rapport aux pigments.
          – plus de problème de mélange d’une couche dans l’autre.
          – plus de problème de solidité au toucher.
          Pour le moment je n’ai pas essayé de travailler pâte en épaisseur mais plutôt en couches multiples.
          Par contre les mats sont peut être du coup un peu moins mat (?) un dosage subtil à optimiser ?
          – pour ‘stabiliser’ la peinture en place, j’ai eu le même soucis, cela a fonctionné en passant délicatement une couche de caseine un peu diluée avec une brosse très douce en ne repassant jamais au même endroit : il faut attendre que ce soit vraiment sec avant de repasser.
          – pour le vernis, avez-vous essayé un vernis ‘mat’ ?

        2. Bonjour, les problèmes que vous rencontrez sont apparemment dus à un manque de liant dans votre peinture. La proportion de caséine dans votre mélange n’a pas l’air d’être assez élevée. C’est le facteur commun aux craquelures et au manque d’adhérence (le fait que vous en ayez sur le doigt, le pigment n’est pas assez fixé, pas assez « lié »). Cela réponds à vos questions 1/3/4/5 !
          Pour les questions 8 et 9, peu importe le bois, tout est une question de bonne préparation. Je vous invite à visiter cette page : préparation support
          Avec de la caséine soluble qu’on trouve dans le commerce, il faut normalement ajouter 20 à 30% d’eau. A savoir également que certains pigments ne sont pas compatibles avec certains liants. Cela dépend du pH (un pigment acide sera incompatible avec un liant basique par exemple). La caséine est un liant alcalin, c’est-à-dire basique. Le livre « Manière de peindre, carnet d’atelier » de J-P Brazs contient beaucoup d’informations à ce sujet. Même la liste des pigments à exclure pour la technique à la caséine.

  2. « une grande partie de leurs œuvres sont sales, craquelées et que leurs couleurs ont perdu de leur éclat » Cela réponds à ma question poser dans un autre article… Ce que qui m’ennuie c’est que parfois on me demande des peintures mais quand ils savent qu’il faut un an, les gens ne veulent plus et me traitent de feignante… Comment les artistes font pour vivre de leur art? Surtout un que vos articles montre un chinois peignant en une seule séance. Que deviendront ses tableaux?

    1. Bonjour Catherine,
      « Comment les artistes font pour vivre de leur art? », c’est comme se demander « comment être une rock star? »! Pour pouvoir vivre de son art et de sa passion il faut bien entendu de l’audace, beaucoup de travail et de persévérance et évidemment du talent. Il y a des grands artistes peintres qui vivent très bien aujourd’hui, c’est le cas par exemple de Zimou Tan (dont vous faites apparemment illusion) et David Leffel pour n’en citer que 2. Ils peignent de manière traditionnelle, ils sont les »maîtres » d’aujourd’hui. Leur renommée internationale se doit à leur talent et leurs connaissances. Leur tableaux sont très bien réalisés, leur technique est parfaite, les peintures vieilliront très bien dans le temps.
      En ce qui concerne la plupart des artistes, ils donnent des cours ou ont un travail complémentaire. Mieux vaut multiplier les activités.

  3. merci pour la richesse et la précision des informations, l’ouverture aux idées des uns et des autres. vraiment cela manquera…

  4. J’ai passé des heures sur Dotapea depuis des années et cela a été pour moi le point de départ de nombreux essais : mes premiers essais de peinture à l’oeuf, à l’huile de noix, d’aquarelle faite maison, de peinture à la caseine faite maison que je perfectionne petit à petit actuellement. J’ai échangé avec l’auteur 2 ou 3 fois… La disparition du site est une perte. Merci pour l’archive.

  5. Voici une copie du site avant sa fermeture, et sa disparition totale du net : http://dl.free.fr/hDRWdeyNb

    Copier le à volonté, sans modération.

    Que cette source fabuleuse d’information ne soit à jamais disparue !

    Effectivement c’était la meilleur source d’information disponible. L’encyclopédie des techniques artistiques visuelles !

    Merci à ses créateurs pour l’avoir créer.

    Peut-être que quelqu’un reprendra le flambeau à partir de cette copie !

    Merci à ce blog qui à l’air très intéressant également.

  6. bonjour, je pensais que je m’étais trompé dans l’orthographe dotapea-doteapa-dotopea… mais non j’apprends par ce poste que c’est fini, damned ! Cela me fait penser au sombre jour où wikipedia a fermé son site (durant un jour) pour protester contre une loi sur les droits d’auteurs… En fait c’est fragile tous ces canaux d’informations libres (les payants aussi en fait). Merci pour le lien d’archives et bonne idée de réaliser ce site. Bb de bruxelles.

  7. Bonjour Amandine,
    Je partage tout à fait votre vision et effectivement nous sommes actuellement peu à nous soucier de la technique et de la qualité des produits que nous utilisons ou que, faute de les trouver sur le marché, nous sommes contraints de les fabriquer. Aujourd’hui c’est la course et c’est le business qui comptent. C’est également une des raisons pour lesquelles beaucoup de professionnels ont abandonné l’huile pour l’acrylique, ça va plus vite mais on ne sait pas ce que ça donnera dans le temps, peu importe, le client n’est plus respecté, on fait un deal.
    Quant à Dotapea j’ai trouvé ce site très bien documenté avec une approche scientifique des choses (en fait des chercheurs du CNRS y ont participé), jusqu’au jour où je me suis permis de contredire le webmaster lorsqu’il affirmait que les pigments primaires ça n’existait pas et qu’avec les primaires on ne pouvait pas obtenir toutes les autres couleurs. Ce monsieur n’a pas supporté la contradiction et m’a retiré de sa liste de correspondant. Or cette affirmation sur ce site, d’autre part de qualité, était une hérésie et confortait beaucoup de gens dans l’erreur face aux primaires. C’est le gros reproche que je fais à ce site.

  8. Salut,
    Je suis tomber sur ce site il y a quelque mois, c’etait une mine d’informations nouvelles pour moi, grande deception par la suite…quelles sont les raisons de la fermeture, les archives ne peuvent elle pas etre remise en ligne?

    Cordialement.

    1. Bonjour, d’après ce que j’ai pu lire sur le site au moment de leur fermeture, des problèmes administratifs ont été rencontrés. Les gestionnaires de Dotapea ont du le fermer à contrecœur, ce que je comprend tout à fait. Voici un lien où les archives sont encore accessibles, mais il faut être concentré car la lecture n’est pas facile!
      http://archive-com.com/com/d/dotapea.com/2013-02-24_1494320/
      Merci à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain(e)?! * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 3447 to the field below: