Peinture à l’huile et produits toxiques, aucune alternative?

Peindre à l’huile est si agréable, si traditionnel et le rendu si profond qu’on en oublierait presque que les produits utilisés en complément peuvent être dangereux pour notre santé. La peinture en soit ne l’est pas, les couleurs à l’huile sont seulement un mélange de pigments et d’huile, en revanche les produits complémentaires si ! Certains médiums ainsi que les vernis et les solvants sont en effet toxiques. Ces produits sont nocifs mais pourtant indispensables. Alors se pose une question récurrente et légitime :

Peut-on peindre à l’huile sans risque?

 

Cette interrogation est présente chez beaucoup de peintres, qu’ils soient professionnels ou amateurs, tout le monde s’inquiète de sa santé, la sienne et celle de son entourage. Il  y a donc certaines choses à savoir et quelques précautions d’usage à respecter.

Ces produits sont-ils vraiment indispensables?

3 malheureuses raisons de devoir utiliser des produits toxiques tels que les solvants à base d’essence :

  • Les solvants agissent sur l’huile comme un fluidifiant et un oxydant. Mélangés à la peinture, ils accélèrent le durcissement et allègent la pâte et donc facilitent l’application de la peinture sur le support. Par conséquent, idéal pour l’ébauche de l’oeuvre !
  • Une grande partie des médiums ainsi que les vernis sont composés d’essence et de résine. C’est le médium utilisé qui donne la qualité à la peinture à l’huile car la résine embellit, conserve et renforce la pâte. Les vernis sont également indispensables pour leur rôle de protection et de conservation. Voir l’article sur l’utilisation des vernis et celui sur le vernis à retoucher.
  • C’est avec des solvants que l’on nettoie le matériel. L’eau et le savon ne suffisent pas dans certains cas. Surtout si la peinture à durci.

Qu’est-ce qu’un solvant?

Par définition, « un solvant est une substance liquide et généralement volatile dont la propriété est de rendre fluide le produit avec lequel on le mélange, afin que ce dernier puisse s’étaler aisément lors de l’application » (Béguin, dictionnaire technique de la peinture). En peinture d’art, les produits à fluidifier sont la résine et les huiles siccatives.

Plusieurs caractéristiques définissent un solvant : La volatilité, la toxicité, l’inflammabilité, l’odeur.  Voici les plus courants :

L’essence de térébenthine est obtenue par distillation de la résine de pin, son odeur est reconnaissable et pas si désagréable. C’est une bonne qualité de solvant car elle peut absorber jusqu’à 4 fois son poids d’oxygène ce qui accélère considérablement le durcissement et l’oxydation des huiles siccatives. C’est pour cette raison qu’elle est très utile à la peinture à l’huile puisqu’elle permet de matifier, d’opacifier et de fluidifier les couleurs. Mais pour cela, il est nécessaire d’utiliser ce qu’on appelle une « essence de térébenthine rectifiée », c’est-à-dire maigre, elle sera de meilleure qualité, car sinon une fois évaporée, l’essence laisse des résidus gras.

Le white spirit  est une essence de pétrole qui s’évapore totalement sans laisser aucune trace. Il est avantageux car son prix est très abordable, mais il n’a pas les qualités de la térébenthine en ce qui concerne l’oxydation et il peut créer des grumeaux lors d’un mélange. Ce produit est d’avantage adapté à la peinture en bâtiment qu’à la peinture de chevalet.

 Il en existe d’autre moins connus mais tout aussi efficaces :

L’essence d’aspic (à base de lavande), la plus belle qualité d’essence. Elle était utilisée pas les grands maîtres et aujourd’hui par les restaurateurs car elle a un fort pouvoir plastifiant, s’évapore lentement et favorise l’accroche entre les couches. Son seul défaut est son prix, l’essence d’aspic est malheureusement un peu cher…

L’essence de pétrole est presque inodore. Sa différence avec l’essence de térébenthine est qu’elle ne laisse aucun résidu après évaporation. Elle matifie fortement les couleurs car étant très légère elle pénètre dans les couches inférieures.

Et enfin l’huile essentielle de pétrole. Celle-ci est plus raffinée et s’évapore plus lentement que l’essence de pétrole ou le white-spirit.

Usage et précautions

Une bonne aération : Votre lieu de travail doit toujours être bien ventilé afin de renouveler l’air, ouvrez les fenêtres! D’autant plus si vous ne peignez pas dans un atelier mais dans une pièce de vie.

Des pots bien hermétiques : Veillez à ce que les contenants soient toujours bien fermés et hermétiques, sans quoi les essences s’évaporeraient dans l’air que vous respirez. Gardez-les également à l’abris de la lumière et de la chaleur.

Une essence renouvelée : Lors de chaque séance de peinture, renouvelez votre godet d’essence, car au contact de l’air elle s’oxyde et laisse des résidus gras qui ne durciront jamais. Donc n’utilisez pas de l’essence qui a été au contact de l’air trop longtemps, changez-là c’est préférable.

Santé fragile s’abstenir : Si vous êtes une femme enceinte, un enfant, une personne à la santé fragile alors il vous est hautement déconseillé de peindre à l’huile. Désolée pour ça. Les solvants à base d’essence sont irritants, nocifs lorsqu’on les respire mais également au contact de la peau. Évitez de peindre avec les mains un maximum. Certaines personnes en sont victimes par des allergies, des problèmes respiratoires et autres.

Il est très important de savoir que les produits utilisés ne sont pas inoffensifs, cependant il n’est pas nécessaire de s’alarmer pour autant. Pas de panique, ne jetez pas tout à la décharge!! En effet, tant que votre atelier est aéré, que vos solvants sont bien enfermés, que vous ne les buvez pas evidemment 😛  alors vous évitez pas mal de danger. Comme dans tous les domaines, c’est l’excès qui est mauvais.

Existe-t-il des alternatifs moins toxiques aux solvants habituels?

Voilà cette question qui revient. Malheureusement peindre à l’huile nécessite inévitablement l’emploi de médiums, de vernis et de solvants. Si vous voulez absolument les évitez, alors peignez à l’acrylique! Seule solution, ou le bon compromis : Les peintures à l’huile diluables à l’eau.

Des alternatifs proposés dans le commerce :

essence-sansodor-winsor-newtonLes solvants sans odeurs : Vous ne serez effectivement plus gênés par cette forte odeur désagréable, cependant attention, ces produits n’en restent pas moins toxiques!

Les solvants à base d’agrumes : Ils ont le méritent de sentir bon! Ils sont agréables car ils laissent une bonne odeur, mais c’est un piège car ils sont aussi toxiques que les autres. Dans le commerce on peut en trouver à base d’orange ou de citron.

Le médium W de Schmincke : Produit permettant de mélanger l’huile et l’eau. Donc toutes vos peintures à l’huile vont pouvoir être travaillées sans essences, seulement avec de l’eau. Voir la fiche technique.

huile-extra-fine-a-l-eau-cobra-set-10-x-40-mlLes peintures à l’huile diluables à l’eau : Une autre solution pour peindre à l’huile sans avoir à utiliser un quelconque solvant nocif. Elles proposent les même caractéristiques que les couleurs à l’huile classiques mais seul un gobelet d’eau suffit à les diluer. C’est nouveau, c’est pratique, le rendu est bon, mais le recul n’est pas suffisant pour connaître leur vieillissement. A ne pas mélanger avec les couleurs à l’huile classiques, leurs compositions ne sont pas compatibles. C’est pourquoi les fabricants proposent la gamme complète : Couleurs, diluants, médiums et vernis.

Ces gammes existent sous le nom de Cobra chez Talens© et Artisan chez Winsor&Newton©

Share Button

14 thoughts on “Peinture à l’huile et produits toxiques, aucune alternative?

  1. Bonjour Amandine et encore Merci pour votre blog.
    Violemment allergique à la thérébentine, jusqu’ici je n’utilise que le médium Liquin pour faire mes jus, puis mes glacis.
    Je viens d’entendre parler de l’essence d’écorce d’orange Kreideizet en remplacement de la thérébentine.
    Qu’en pensez-vous ?
    Est-ce comparable au Liquin ?
    Vaut-il mieux utiliser de l’essence qu’un medium ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour et merci à vous!
      Il y a une grande différence entre l’allergie à la térébenthine (donc à la résine de pins) et l’allergie à l’essence. Les peintres sont souvent sujets à la 2e. Par conséquent toutes les essences quelles qu’elles soient risquent potentiellement de vous poser problème. Essence de térébenthine ou essence d’écorce d’orange.
      Sinon, techniquement, ces deux essences se valent. Leur différence va résider en partie dans leur odeur. Le liquin en revanche est tout autre, de par sa composition et son utilisation. Il est tout à fait possible de l’utiliser seul tout au long du processus de création. Contrairement à une essence, beaucoup trop maigre.

  2. Bonjour,

    tout d’abord, bravo pour votre blog, il est passionnant! je voulais savoir si dans la composition de la peinture à l’huile toute seule (sans rajouter un médium), il y a des produits toxiques? Personnellement, je n’utilise jamais d’additifs, je n’en ressens pas le besoin (c’est une question de feeling), il y a juste le vernis que je suis bien obligée de mettre. Sinon, le savon de Marseille du petit marseillais est très efficace pour nettoyer les pinceaux tout de suite après son travail alors qu’en cours, on m’a toujours conseillé le white spirit ou l’essence de thérébentine. J3e trouve dommage que les gens ne pensent pas à utiliser des produits plus sains

    1. désolée, j’avais lu votre billet en diagonale et je viens de voir qu’il y a la réponse dans votre billet!!!!

  3. Ma femme a peint pendant de nombreuses années à l’huile utilisant essentiellememnt des huiles de Sennelier. Revenant depuis peu dre temps des USA oü nous avions une très grande maison et emménageant dans un appartement de 100 m2 environs nous avons « tapise2 les 2 chambres à coucher de ses toiles ou plutôt panneaux; Elle peingnait surtout au coouteau avec des épaisseurs importantes de peinture; entre autre du blanc de cadmium et de titane qui doivent dégasser. Ses toiles ne sont jamais vernies. Je viens d’intégrer 3 fois l’hôpital avec chaque fois une dispnée profonde. Cdette fois ci lorsque cela s’est reproduit au milieu de la nuit je suis allé finir ma nuit dans la salle de séjour de très grand volume et avec pratiquement pas de ses toiles. J’ai tee1s bien dormi et suis en pleine forme. Je pense à passer sur ces toiles, en atmosphère libbre une lque très transparente et aussi étanche que possible.
    Qu’en pensez-vous?

    1. Bonjour, il me serait mal avisé de confirmer ou réfuter le lien entre les oeuvres de votre épouse et de la dyspnée dont vous souffrez, cela relève de la médecine. En revanche il est possible que les produits (solvants, médiums) employés dans la peinture dégage des vapeurs, inoffensives pour la majorité de la population, mais quelque peu néfaste pour les personnes à risques, dont vous semblez faire partie.
      Malheureusement aucune laque, vernis ou autre couche superposée ne peut être ajoutée puisqu’une peinture à l’huile doit au contraire se trouver au maximum au contact de l’air. Une peinture à l’huile ne sèche pas par évaporation, mais durcit par absorption de l’oxygène. Donc plus une huile prend l’air, plus elle durcit, c’est pourquoi il ne faut surtout pas les rendre étanche, sans quoi elles finiraient pas craqueler. A savoir qu’une peinture à l’huile épaisse peut mettre plusieurs années, voir dizaines d’années pour réellement durcir en profondeur.
      La meilleure chose à faire est d’installer les oeuvres dans un espace aéré et ventilé, et peut-être de les déplacer ou du moins diminuer le nombre de panneaux de votre chambre.
      Cordialement

  4. Bonjour,
    Je voulais savoir est-ce que c’est gênant d’utiliser des huiles qu’on peut trouver dans des supermarchés pour mélanger à la peinture à l’huile ?
    Merci.

    1. Bonjour, les huiles alimentaires ou synthétiques (utilisées pour le bricolage) sont complètement déconseillées ! Celles-ci ne sont pas siccatives, c’est-à-dire que contrairement aux huiles végétales (lin, œillette, carthame,…) elles ne durcissent pas. Ce qui signifie que votre peinture ne « séchera » ou plutôt ne durcira jamais !

  5. Bonjour, j’ai commencer à peindre et j’utilise la peinture à l’huile, je suis enceinte..esce dangeureux.?

    1. Bonjour, c’est dangereux si vous êtes en contact avec les produits toxiques en quantité importante. Si votre espace de travail est bien aéré et ventilé, que les solvants sont utilisés en petite quantité et que vous ne peignez pas directement avec les mains nues, alors on ne peut plus parler de « danger ». Les risques sont ainsi évités. Cependant pour être complètement sécurisée, il y a l’acrylique.

  6. Je n’ai que 12 ans, et je fais de la peinture à l’huile. En m’informant sur les sites, j’ai découvert qu’il y a de nombreux dangers. Et maintenant, voilà que j’ai peur pour ma santé. Se laver les mains au savon après, est ce suffisant pour enlever les traces invisible de l’essence de pétrole? Si j’ai aérée ma chambre, cela suffit il? Merci d’avance pour vos réponse.

    1. Bonjour, si la pièce est bien aérée alors il n’y a pas de danger puisque le plus important et que l’air soit renouvelée. Quand aux mains le risque provient de contact régulier et important avec la peinture à l’huile, donc du moment qu’on peint avec des brosses et des pinceaux et non avec les mains directement alors tout va bien.
      Et le réflexe de se les laver après est une bonne chose.
      Bonne continuation !

  7. bonjour

    Voici 6 mois que mes toiles ont été vernis . la peinture est de la peinture a l’huile georgian et le vernis une bonne marque et depuis ce temps j’ai toujours une forte odeur poivrée. j’aere très souvent mais rien ni fait. j’hésite a revernir les autres toiles

    merci de votre commentaire si vous connaissez ce problème

    1. Une peinture à l’huile émet toujours une forte odeur mais cela s’estompe avec le temps. L’odeur vient des produits utilisés et il est vrai que parfois cette odeur met du temps à partir. Pas d’inquiétude cependant, il faut juste être patient, 6 mois est relativement « récent » !
      Merci à vous.
      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain(e)?! * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 5593 to the field below: