Quel est votre pire problème en peinture ?

Technique de Peinture existe depuis 6 ans et plus de 2.000 commentaires techniques ont été échangés. Il est temps pour moi de vous remercier pour votre fidélité, vous qui êtes toujours de plus en plus nombreux. 35.000 chaque mois à ce jour (nov.2019), c’est incroyable !

C’est pourquoi, je souhaiterais vous offrir un enseignement gratuit sous format pdf. à télécharger. Celui-ci fournira toutes les explications nécessaires, les solutions envisagées ou les gestes à adopter face à un problème donné.

Je vous propose donc une collaboration. Dites-moi en commentaire ci-dessous, quels sont les pires problèmes techniques auxquels vous êtes confrontés, et la problématique la plus récurrente deviendra alors le sujet de cet enseignement. Ne vous limitez pas, mais soyez clairs et concis !

33 commentaires sur “Quel est votre pire problème en peinture ?

  1. Djamel, le

    Aidez moi à obtenir la couleur chair pour faire des portraits . Toutes les méthodes que je trouve sur internet sont plus ou moins compliquées . Merci

    Répondre
  2. Sarah, le

    Bonjour,
    J’ai beaucoup de mal à faire des lignes droites sans tremblement de main et les confondre dans la peinture avoisinante. Et aussi, savoir dessiner des motifs en proportions adéquates sur la toile.
    Merci infiniment.
    Sarah

    Répondre
  3. Marie, le

    Bonjour,
    Je suis des cours de peinture depuis quelque temps, j’ai encore un peu de mal avec le placement des ombres et les lumières, mais je progresse sous le regard bienveillant de notre « enseignant ». Mon plus grand problème se situe plutôt au niveau du lâcher et se lancer seule, voulant trop bien faire je me bloque. Je vous remercie pour vos trucs et astuces qui pourraient m’aider.

    Répondre
  4. Gégé, le

    Bonjour,
    Mon principal problème est les embus en peinture à l’huile, il faut dire que je peins avec des peintures de différentes marques, certaines sont sans doutes plus grasses que d’autres. Est ce que cela vient de là?
    Je fais attention cependant de travailler » maigre » au départ puis de plus en plus » gras »
    Merci d’avance pour vos bons conseils

    Répondre
  5. Sylvie Dauplé, le

    Mon problème c’est l’éclairage. je peints souvent la nuit à la lumière artificielle et le lendemain je réalise que les teintes ne vont pas. Elles sont différentes à la lumière du jour. Grrr. Pourtant je le sais, mais j’ai beau le savoir quand je peins je n’arrive pas à imaginer ce que sera la couleur demain.

    Répondre
  6. Parvati, le

    Mon problème est d’ordre technique et concerne les vernis, plus que la peinture en elle-même. Je travaille à l’acrylique et à l’encre de chine. L’encre n’est pas indélébile sur l’acrylique (à cause du film non absorbant créé par la couche d’acrylique je suppose) aussi je passe un vernis par-dessus. Je précise que j’utilise une encre de qualité, de marque Herbin, parfaite à mes yeux. Or il m’est arrivé qu’après vernissage un voile blanchâtre apparaisse sur les zones les plus saturées en encre (je l’applique par frottis). J’imagine qu’il s’agit d’une réaction chimique. Quel vernis utiliser dans ce cas ? J’avais essayé avec un vernis aérosol Winsor&Newton, pour acrylique, huile et encre.

    Répondre
  7. Maurer, le

    Quel médium puis-je utiliser pour un séchage rapide des couches successives en peinture à l’huile. Je réalise en général une toile sur une quinzaine de jours et le séchage entre deux couches est souvent laborieux !

    Répondre
  8. Elzbieta B., le

    J’ai découvert un peu par hasard que je peux travailler le pastel sec sur toiles peintes en acrylique. Je peins de manière très détaillée et le pastel donne un peu de floue. Le problème et de taille c’est le vernis. Jai plutôt réussi les 2 premières toiles mais la 3e c’était une catastrophe. Le vernis (d’abord en aerodol puis au pinceau) a fait ressortir la couleur foncée du pastel, alors que j’ai superposée plusieurs couches de pastels clairs. Pour récupérer il fallait que je refasse totalement le fond… sur 200x100cm.

    Répondre
    • gauthier, le

      j’ai du mal à comprendre pourquoi travailler le pastel SEC sur toile, il y a du papier pastel de toutes sortes, pour différents effets, papier « sablé » , papier « velours » etc….papier genre « tissu » etc etc etc, mes fournisseurs sont ARTEIS ou LE GEANT et au niveau vernis (bombe pour pastel sec toutes les marques…..sont bonnes à condition de respecter une certaine distance et après utilisation les mettre à l’envers

  9. Ratier, le

    Bonjour,
    En fait, j’ai deux « pires » problèmes (je parle des énormes, bien sûr, pas des tous les autres !) :
    – un, déjà évoqué plus haut : savoir s’arrêter. Combien de travaux pas si mal commencés, complètement ruinés parceque je n’ai pas su m’arrêter.
    – le second (un peu lié au premier) : peindre plus « créatif » et moins « réaliste » ou « comme il faut ». Difficile à expliquer, mais d’autres s’y retrouveront, je pense…
    Merci à vous, Amandine, pour ce blog d’une richesse sans fin.

    Répondre
  10. DELPEREE Francoise, le

    Moi mon pire problème, c’est de m’arrêter.

    Car je trouve qu’un tableau n’est jamais terminé. Que je peux toujours le retravailler, encore et encore.
    Autodidacte, je peins depuis 30 ans, en apprenant par essai-erreur.
    Et donc comme je m’améliore encore, je peux encore améliorer mes vieux tableaux !

    Il y deux mois de cela, j’ai retravaillé un tableau qui a plus de 25 ans !
    Maintenant, je m’interroge: ces retouches successives vont-elles tenir ?

    Répondre
  11. jean-luc poisson, le

    Bonjour après deux AVC , j’ai beaucoup de difficultés a retrouver mes capacités pour peindre c’est comme ci l me fallait tout réapprendre (ligne de fuite , mélange des primaires exct…).
    bref pas une partie de plaisir je vais donc prendre de l’acrylique (marque Golden) en espérant être proche de la peinture a l’huile mais laquelle des golden sera la mieux appropriée ? et chez qui me fournir car les tarifs ne sont pas a négliger.
    MERCI de m’accorder un peu de votre temps si précieux
    Jean-Luc

    Répondre
  12. Piekasceau marc-andré, le

    Bonjour,

    Aquarelle et acrylique sont mes deux medium de préférence.
    j »ai beaucoup de mal avec les contrastes et l’uniformité des hombres.

    Au plaisir de vous lire.

    Répondre
  13. PORTNER JEAN CLAUDE, le

    A tous je recommande vivement la lecture de l’ouvrage de XAVIER DE LANGLAIS :
     » LA TECHNIQUE DE LA PEINTURE A L’HUILE  » qui vous apportera toute les réponses !
    Bonne lecture et bonne peinture ! JC P

    Répondre
  14. Guéganton, le

    Bonjour, je m’appelle Valérie, ce qui me bloque est la peur tout simplement, la peur de ne pas choisir les bonnes couleurs dans un premier temps, les bons mélanges, ombres et lumières, les placer au bon endroit, faire et refaire, j’ai tout dans ma tête mais je bloque lorsque je commence devant ma toile, peur que ce qui se représente dans ma tête, je n’arrive à le reproduire comme je le voie.

    Répondre
  15. Nathalie Anglehart, le

    Bonjour je Nathalie,

    Pour moi c’est aussi la pofondeur. De mettre plus de vie ou vision de plus réel . De pouvoir mélanger les différentes techniques de shading.
    Merci

    Répondre
  16. Ghylou Vaucouloux, le

    Bonjour

    J’ai du mal à obtenir de la profondeur dans mes tableaux. J’aimerai également pouvoir faire des fonds noirs profonds et uniformes, sans « trace ».

    Merci pour votre travail

    Bonne journée
    Ghylou

    Répondre
  17. Malika Mekki, le

    bjr ..je suis Malika Mekki…autodidacte et je fais des cours de peinture à l’huile aux beaux arts…j ai un problème de mélange de couleurs…bonne journée et merci

    Répondre
  18. Cramoisan, le

    Bonjour,
    Je suis Marie -José.je bloque dans les sujets et je n’arrive pas à me libérer.
    Je n’ose pas ´, peut être bête ce que je vais vous dire j’ai peur ? de faire une bêtise.dans mes tableaux souvent j’ai pas de vie , de profondeur , ou de lumière.
    Voilà. Je vous souhaite une bonne journée.

    Répondre
  19. Contessi Nicolas, le

    Bonjour, je m’appelle Nicolas et dans la peinture, j’ai du mal avec les profondeurs de noir … à force de mélange des embuts font leur apparition, j’aimerais un noir satiné mais pas brillant…quel médium choisir avec parcimonie ?…
    Merci à vous.

    Répondre
    • Spadavecchia Vanessa, le

      Bonjour,

      Je m’appelleVanessa. Je débute en peinture à l’huile. J’aimerais pouvoir réaliser un parfait glacis et plus particulièrement le sfumato. Le juste contraste ombres/lumières n’est pas toujours facile à obtenir.
      Merci et bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *