Comment choisir une couleur?

« Je recherche du rouge, lequel choisir ? »

Il existe d’innombrables couleurs différentes toutes marques confondues. Comment se repérer dans les méandres de ces présentoirs ? Pour ne plus se sentir perdu, des moyens très simples pour s’orienter et aider à faire des choix sont à votre disposition.

Chaque couleur à ses propres caractéristiques, lesquelles sont représentées par des symboles universels obligatoires apparents sur le tube, l’emballage et sur les nuanciers ou charte de couleurs (à votre disposition gratuitement dans le commerce). Ces indications sont non seulement obligatoires mais essentielles pour choisir au mieux la couleur souhaitée. Alors qu’un glacis nécessite une couleur transparente, un aplat aura besoin d’une couleur opaque par exemple.

Comprendre nuancier

1.  Résistance à la lumière

Le symbole *** signifie la plus haute tenue à la lumière possible, c’est sa résistance au changement sous l’effet d’une exposition à la lumière naturelle, aux rayons ultraviolets. Une couleur trop faible va vite s’atténuer, perdre de son intensité.

2.  Numéro de série

La série indique la valeur du pigment, ce qui donne une idée du prix. (Voir l’article « Comment choisir une peinture? ») La série 1 ou A étant toujours la moins chère. Selon les marques, le numéro de série et son tarif varient .

3.  Transparence/Opacité

L’opacité est toujours représenté par un ou un carré noir, la transparence par un T ou un carré blanc (ou transparent!), puis un carré divisé ou T/O pour la semi-transparence.

Cela détermine si une couleur est couvrante ou non, c’est-à-dire sa capacité à recouvrir totalement la surface sous-jacente. Certaines couleurs opaques peuvent devenir transparentes par l’ajout de certains mediums.

4.   Miscibilité

Aujourd’hui la quasi-totalité des couleurs sont miscibles entre elles, ce qui n’était pas le cas autrefois avec les couleurs à base de plomb et de soufre. Ces 2 éléments n’étant pas compatibles, les mélanger entraînaient des réactions chimiques néfastes pour l’œuvre, comme un noircissement par exemple.

5.   Teintes

La couleur est souvent dégradée afin de distinguer plus largement la teinte.

 

16 commentaires sur “Comment choisir une couleur?

  1. Gier13, le

    Bonjour Amandine,

    Pour fabriquer une couleur chair à partir des couleurs primaires ; rouge, jaune , bleu et blanc, vaut-il mieux utiliser des couleurs opaques ou transparentes ?

    Merci et bonne journée

    Gier

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, l’opacité et la transparence n’influent en rien sur la couleur, c’est dans l’usage que l’effet opère. Pour les glacis par exemple, mieux vaut utiliser les couleurs transparentes. Merci à vous et bonne journée également

  2. Erwann, le

    Bonjour Amandine,
    J’aimerais savoir si le degré de transparence est un critère d’importance dans ses choix de tubes.
    En effet j’utilise actuellement un bleu primaire Daler Rowney en huile fine mais il a le symbole de transparence, détail auquel je n’avais pas prêté attention lors de l’achat.
    Mes 2 autres couleurs primaires sont semi-opaque. Dois-je me procurer les versions opaque?

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, la transparence ou l’opacité dépendent du pigment (propre à la couleur), et non de la marque, donc il n’existe pas plusieurs « versions » d’une même couleur. Si vous souhaitez un bleu opaque, alors choisissez un autre bleu ! Merci à vous

  3. DROUIN gérald, le

    Bonjour Amandine
    1° Connaissez-vous un ouvrage répertoriant les équivalences de couleurs ( ou fortes proximités ) des peintures à l’huile portant des noms différents suivant les marques , les synonymes dans les noms de couleur ( ex: viridian = vert émeraude ) etc…. Afin s’y retrouver un peu plus dans une offre aussi pléthorique.

    2° Connaissez-vous un nuancier , un ouvrage permettant de fabriquer une couleur à partir des couleurs du commerce ?
    Merci beaucoup

    Répondre
  4. Jade Brunet, le

    Chez moi, j’ai besoin de repeindre mon couloir. Je veux changer la couleur et je cherche des conseils à comment choisir la couleur parfaite. Merci pour ces informations qui m’ont beaucoup aidé. Après avoir lu cet article, je sais qu’il y a plusieurs teintes et je veux quelque chose avec une haute tenue à la lumière.

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, l’article fait uniquement allusion aux peintures beaux-arts. Les peintures prévues pour la décoration telles celles que l’on trouve en magasin de bricolage ont une composition différente. L’indication haute tenue à la lumière sera normalement indiquée sur le pot, ainsi que son opacité. Quand au choix des couleurs à appliquer sur vos murs, peut-être serait-il préférable de s’adresser aux sites ou au blogs de déco, en grands nombre sur le net.

  5. Pierre-Louis, le

    Bonjour et merci pour ce rappel important.
    Bon nombre de participants ateliers divers, pas toujours débutants, sont perdus lorsqu’ils doivent acheter ou réassortir.
    Le déchiffrage des mentions figurant sur les contenants, même fréquemment évoqué, leur échappe régulièrement à l’instant de l’achat, y compris sur les notions les plus importantes, opacité/transparence par exemple.
    La piqure périodique de rappel n’est jamais inutile.

    Répondre
  6. Yvon, le

    Merci pour l’explication de cartes de motifs. Je suis en train de faire construire ma maison, et je choisis les couleurs de peinture maintenant. On m’avait donné une de ces cartes et j’étais complètement perdu. Avez-vous un autre post sur quelles couleurs choisir pour telle ou telle salle?

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Désolée Yvon, mais ce blog ne concerne que la peinture dite « beaux-art ». Je n’ai donc aucun article qui pourra vous aider sur le choix des couleurs pour votre maison… Mais vous trouverez sans aucun doute tout ce dont vous avez besoin sur des sites spécialisés. Le web en regorge! Cordialement.

  7. Soule, le

    Bonjour Amandine,
    Je pense que vous oubliez une information très importante et utile, il s’agit de la référence officielle du pigment utilisé dans la couleur, la fameuse normalisation du Colour Index des américains.
    En effet la désignation donnée par chaque fabricant pour exprimer la même couleur est fantaisiste et ne veut rien dire, la même couleur peut avoir des noms différents d’un fabricant à l’autre. Il faut juste se fier au Colour Index International exemple PY3 pour le jaune primaire, PR122 pour le rouge primaire et PB15 pour le bleu primaire.
    En accédant à leur Colour Index on sera surpris de voir à quel point, concernant par exemple ces trois couleurs primaires de base, les fabricants nous induisent en erreur (quand ils sont suffisamment honnêtes pour vous donner les références des pigments utilisés) et vous vendent des primaires qui n’en ont que le nom et mécontenteront un grand nombre d’amateurs ou de professionnels.
    Merci pour votre site.

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour à vous. Merci de votre intérêt mais en fait ce n’est pas un oubli puisqu’il y a un article qui est consacré à l’explication de cette désignation : Comprendre les couleurs par les pigments.
      Et je suis bien d’accord avec vous quand à la fabrication de certaines couleurs! J’ai ce problème avec le bleu Outremer qui diffère tellement selon les marques, il y en a tellement que le nom finit pas presque perdre son sens.

    • Pierre, le

      Pour le jaune primaire, le PY3 n’est pas le seul pigment. Il y a aussi le PY74, le PY97, le PY128, le PY129 et, surtout, le PY154, qui est le véritable jaune primaire.
      Pour le bleu primaire, le PB15 se décline en quatre variantes : le PB15, le PB15:1, le PB15:3 et le PB15:4, selon qu’il est plus ou moins vert, plus ou moins rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *