Réaliser un portrait rapidement, technique alla prima

Le portrait est l’un des sujets les  plus complexes car il se doit de retranscrire toute l’expressivité du visage aux travers de multiples nuances et détails. Deux méthodes picturales existent : la méthode « lente »dite traditionnelle, par superposition de couches (voir l’article); et la technique alla prima, c’est-à-dire peindre en une seule séance tant que la peinture est encore fraîche.

Zimou Tan est un artiste peintre chinois ayant fait sa renommée aux Etats-Unis, il est nommé Maître d’art en 2007 par le gouvernement chinois. Il réalise ici un portrait à l’huile alla prima d’après modèle vivant lors d’une séance d’une durée de plus 2h, le montage vidéo nous présente le processus en accéléré, résumé en à peine 10mn.

Image de prévisualisation YouTube

La technique Alla prima

Ce terme italien date de la Renaissance, il signifie « peindre dans le frais » ou peindre en « un seul jet ». Les étapes traditionnelles de l’ébauche et des glacis sont alors inexistants, rendant cette méthode quelque peu moderne, simple et pratique. Les Impressionnistes l’ont d’ailleurs bien compris, depuis lors, ce processus est devenue la principale manière de peindre à l’huile. Cette pratique étant favorisée par le temps de durcissement très long de l’huile. Voici en quoi consiste la technique alla prima :

  • Peindre dans la globalité et non détail après détail.
  • Superposer et juxtaposer les couleurs avant qu’elles ne durcissent, sans vraiment les mélanger.
  • Des gestes rapides et maîtrisés afin d’éviter les retouches et garder la spontanéité.
  • Donner « l’impression visuelle » plutôt que le réalisme par la forme et la ligne.

 

Portrait alla prima : 1ere étape
Portrait alla prima : 1ere étape, les formes

La première étape de la réalisation consiste à appliquer le volume général du sujet par la mise en place des ombres et des lumières, grâce à des couleurs neutres telles que les terres d’ombres et des ocres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait alla prima
Portrait alla prima : 2e étape, les volumes

Progressivement, l’artiste superpose ses teintes en les mariant les unes aux autres sans toutefois les mélanger complètement. Il enrichit ses couleurs en variant les teintes, certaines vont tirées vers le vert, d’autres vers l’orangé ou encore le violacé, etc. Les ombres ont également plusieurs degrés, leur intensité varie allant jusqu’au très sombre sans pour autant tomber dans le noir. Il travaille l’ensemble de l’oeuvre et non zone après zone. Seuls les formes et les volumes sont mis en place, les détails ne viennent qu’en dernier.

 

 

 

 

 

 

 

Portrait alla prima : 3e étape, les ombres et lumières
Portrait alla prima : 3e étape, les ombres et lumières

Vient le moment de peindre le fond. Etant donné que la peinture est fraîche, la couleur va se se fondre avec celles du visage. Et pour une plus grande harmonie de l’ensemble, la couleur du fond se retrouve parmi les teintes utilisées pour le visage, pour une plus grande unité et cohérence picturale.

Zimou Tan continue la progression de son portrait en accentuant les ombres et les lumières. teintes claires allant parfois jusqu’au blanc pur. Toujours par superpositions et juxtapositions de petites touches fondues les unes aux autres, atténuant alors les traces de pinceaux, créant un modelé doux.

 

 

 

 

 

 

Portrait alla prima : 4e étape, les détails
Portrait alla prima : 4e étape, les détails

Et enfin, peu à peu les détails sont mis en place avec patience et minutie, ici l’artiste passe environ 1/3 du temps à placer des petites touches ci et là ; Quelques cheveux et poils de barbes, quelques rides renforcées, des éclats de lumière, des ombres assombries, etc… Plus il y de détails, meilleur sera le réalisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est l’attention apporté aux détails qui fait toute la différence. Dans une oeuvre de maître rien n’est laissé au hasard, tout est maîtrisé, même cette impression d’inachevé! En supprimant le superflu, vous montrez l’essentiel.

 Plus les lignes et les formes sont simples, plus il y a de beauté et de force.

Jean Auguste Dominique Ingres à ses élèves. Ecrits sur l’art: Cahiers rouges – nouveauté dans la collection – préface d’Adrien Goetz


Share Button

2 thoughts on “Réaliser un portrait rapidement, technique alla prima

  1. Bonjour, il peint en un après-midi et c’est fini?! Il utilise ses deux mains en plus! Dingue cette vidéo! Il utilise la peinture directement sortie du tube? On ne voit pas les produits qu’il utilise et en quel quantité ils sont utilisés. J’ai une question après avoir vu cette vidéo et lu votre article ici : http://techniquedepeinture.com/analyse-dune-video-le-portrait-realiste-a-lhuile-en-5-etapes/#more-322. Pourriez-vous m’éclairer, s’il vous plaît? Merci. Est-il possible de procéder ainsi faire la première couche diluée à la térébenthine, attendre 24 heures ou 48 heures (si c’est trop long ou trop court n’hésitez pas à me corriger!), faire la seconde couche avec un mélange 1/3 d’huile (cuite ou crue) 2/3 de térébenthine, peindre six heures d’affilé avec ce mélange dont la quantité d’huile ne sera jamais modifié et arrêter une bonne fois pour toute c’est à dire qu’en un long après-midi c’est fini. Si on procède ainsi, est-ce que la peinture veillera bien? Parce que depuis plus de 10 ans maintenant, j’attends deux à trois semaines voir un mois entre les couches. Et je dois dire que j’ai envie de passer à autre chose, peindre beaucoup plus de toiles dans l’année, avec un autre rendu et plus vite. Surtout que je commence à avoir plus d’assurance (on va dire) et il semblerait que je puisse travailler plus vite pour un résultat plus beau (j’ai la grosse tête ^^) . Ce qui me freine c’est la peur que la peinture parte en poussière si ce n’est en trois mois en 10 ans et l’acrylique rend bien en photo ou en vidéo pourtant, dans le monde réelle, elle ne m’emballe pas du tout. Merci pour votre blog. C’est très intéressant de comparer ses maigres connaissances avec les votres qui sont bien plus riches.

    1. Bonjour Catherine, votre technique actuelle est bonne car la règle du gras sur maigre est respectée et les temps d’attentes entre chacune des couches sont suffisamment longs. La première couche étant simplement un « jus fortement dilué » il n’est même pas nécessaire d’attendre 24h, la 2e couche peut être faite assez rapidement par dessus. Vos œuvres vieilliront donc bien.
      Ce processus là est la technique traditionnelle.
      L’autre technique qui consiste à peindre en une seule séance s’appelle l’alla prima, elle est tout aussi bonne et efficace. Le fait de peindre en un « seul jet » évite justement les couches superposées et donc le respect du gras sur maigre, car l’oeuvre entière est réalisée dans la pâte encore fraîche. La technique est donc beaucoup plus rapide mais le rendu est différent.
      A essayer pour trouver celle qui vous convient le mieux!
      Merci à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous humain(e)?! * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 2268 to the field below: