Recettes de fabrication des différentes peintures

Extrait de la brochure Sennelier (disponible dans les points de vente) « Pigments et mise en oeuvre ».

Recettes des fabrications des peintures

 

9 commentaires sur “Recettes de fabrication des différentes peintures

  1. Vedrines, le

    Je suis céramiste. J’aimerais utiliser des pigments sur mes sculptures en conservant un aspect crayeux-poudreux mais résistant dans le temps. Auriez-vous une recette de base pour commencer mes tests? Grand merci. Roseline

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour Roseline, malheureusement je ne connais pas bien la technique de la céramique, j’ignore donc les produits et procédés habituels. En revanche, ce que je peux vous dire c’est que le pigment se « dissout » au moindre contact avec un liquide, et notamment la colle. Donc il est quasi impossible de faire tenir le pigment dans son état de poudre sur un support. La solution, à ma connaissance, serait d’utiliser de la terre chamottée (naturellement granuleuse), ou/et l’ajout d’un mortier sablé que l’on trouve dans les rayons médiums acryliques.

  2. syl, le

    merci Amandine

    c’est bien ce que je pensais. Je pense qu’écrire peinture aux pigments est un abus, voire tromperie s’ils ne sont pas utilisés purs.
    Syl

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Et bien « peinture aux pigments » est un pléonasme en quelque sorte, puisque qu’une peinture est par définition un mélange de liant et de pigment. Sans pigment il n’y a pas de peinture possible.

  3. syl, le

    Bonjour Amandine,

    Que veut dire « Pigments sur toile » quand l’artiste l’écrit au sujet de sa toile

    Merci par avance pour la réponse

    Syl

    Répondre
    • Amandine Gilles, le

      Bonjour, pour être honnête je dirais que c’est simplement un effet de style… Car en vérité ce terme signifie tout et rien à la fois puisque qu’une peinture est toujours composée de pigment (et d’un liant), donc absolument toutes les peintures pourraient au fond être des « pigments sur toile ». Autre possibilité qui proviendrait de la volonté d’utiliser du pigment pur, de la même manière que de la craie sur un tableau noir. Mais si c’est réellement cet usage qui a été fait, alors la durabilité et la résistance de l’oeuvre sont mis en cause.

    • Thierry Moutard-Martin, le

      Vous avez raison, cette expression est un pléonasme. En fait, pour ce que j’ai pu en juger dans les ateliers que j’ai visités et lors des conversations avec des collègues, ce qu’ils appellent « pigments sur toile » en gros ce sont des mixtures dans lesquelles ils mettent des pigments en poudre, au lieu de prendre des peintures toutes faites. La plupart du temps ces préparations sont constituées d’un mélange de Caparol et de pigment, le tout plus ou moins dilué à l’eau. Il faut noter que si ce mélange est simplement touillé dans un bocal, autrement dit s’il n’y a pas eu un vrai broyage de la peinture avec un disperseur ou autre dispositif du même genre, ces mixtures donnent des peintures aux performances très inférieures à celles des peintures toutes faites. En outre leur vieillissement et leur restauration peuvent donner lieu à de vrais casse-tête.

    • Amandine Gilles, le

      Les risques liés à la recherche d’un style personnel par ceux qui se veulent artistes sont bien souvent pris au détriment de la qualité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *