Développer sa créativité

Envie de peindre, de dessiner, d’être créatif, mais les idées manquent et le matériel aussi ? Voici quelques pistes, outils et exercices pratiques simples pour développer sa créativité par le dessin et la peinture.

Qu’est-ce que la créativité ?

Ce terme se définit comme la capacité d’un individu à créer, à imaginer et à réaliser quelque chose. A trouver une solution nouvelle, originale, à un problème donné.

Cette capacité est innée, les enfants sont les meilleurs inventeurs d’histoires. Seulement, à l’âge adulte, cette capacité est souvent enfuie et oubliée. Résultat d’un long parcours scolaire formatant, suivi bien souvent d’une voie professionnelle rationnelle et souvent procédurale, effaçant de fait toute tentative d’originalité…

La créativité et l’imagination exigent d’apprendre à se poser des problèmes – B. Schwartz, Réflexions prospectives, 1969

Depuis le début du XXe siècle, les études sur ce sujet ont démontré que la créativité résulte d’opérations intellectuelles et plus particulièrement sur la pensée divergente. Les idées parviennent suite à un stimuli. Terminés les à priori, la créativité n’a absolument rien de mystique, ni issue d’une quelconque intervention divine… Tout est dans l’entrainement et le contexte. Découlent de ces études, deux sortes de créativité :

Avec un c minuscule, la créativité commune

Développée et présente chez tout le monde et qui se manifeste au quotidien. C’est la capacité à trouver une solution nouvelle adaptée au contexte. Qu’allons-nous cuisiner ce soir ? Quel couleur appliquer sur le mur de la chambre ? Comment occuper ses enfants en cette période de confinement ? Quoi dire à son patron après être arrivé en retard ? Trouver des réponses et des solutions à ces questions du quotidien fait partie de la créativité. De ce fait, absolument tout le monde est créatif. Décomplexez-vous !

Avec un C majuscule, la grande Créativité

Tous les génies ont été des gens ordinaires, jusqu’à ce qu’ils trouvent l’idée, celle capable d’opérer des révolutions. Il en suffit parfois d’une seule ! Selon ces études, cette Créativité résulte d’un mélange d’intelligence, de connaissance et de motivation, liée au goût du risque et à la tolérance à l’ambiguïté. L’environnement dans lequel l’individu évolue est évidemment un facteur important, selon si les idées nouvelles sont mises en valeur ou pas.

Développer sa créativité passerait par le développement de 3 aptitudes :

  • L’aptitude à appréhender un objet ou une situation sous différents angles, à travers différents points-de-vue. Ayez l’esprit ouvert !
  • La capacité d’adaptation. Ne craignez pas le changement !
  • La capacité de sortir d’une idée initiale pour explorer de nouvelles pistes. Osez sortir des sentiers battus !

D’après l’article de sciences humaines.com

Assez de bla-bla, à présent passons à la pratique !

Mettre en place un environnement favorable

1 – Le matériel

Munissez-vous du peu de matériel que vous avez en votre possession : Un stylo, un crayon et une gomme, un boite d’aquarelle, les craies grasses de vos enfants, … Peu importe soyons simples, et créatifs !

Inutile de trop s’encombrer, votre esprit rationnel aurait envie de trop bien faire et se concentrerait sur la logistique et l’organisation plutôt que de s’effacer au profit de la spontanéité de l’inconscient. Donc libérez-vous d’un maximum d’encombrement. Less is more comme dirait certain !

J’ai rapporté de l’atelier qui se trouve en dehors de mon logement, uniquement du matériel basique, simple et propre. Une pile de papier ordinaire, un bloc de papier multi-technique (plus épais). Une boite d’aquarelle avec 4 pinceaux de tailles et formes variées. Des crayons, une gomme, des craies grasses, et 3 pots d’encre acrylique.

Un environnement favorable va au-delà de la sélection du matériel. Au final, on peut même peindre avec du café sur une nappe en papier… Cependant, le contexte créatif est lié à un état d’esprit.

2 – La préparation mentale

Les bonnes conditions propices au développement de la créativité varient d’une personne à une autre. Le but est de stimuler les stimulis !

Mettez-vous dans un environnement qui favorisera votre esprit. Certains, comme moi, ont besoin de calme et de solitude. D’autres au contraire, préfèreront l’agitation de la foule. Là où certains iront au contact de la nature, d’autres préféreront l’effervescence de la ville, et d’autres encore se sentiront rassurés par la chaleur et le confort de leur canapé. Ecoutez-vous.

Tous les moments ne sont pas favorables à la créativité. Certains artistes ont réalisé des oeuvres de génie « grâce à » la souffrance et la mélancolie qui les habitaient. Mais heureusement, la création ne doit pas nécessairement passer par la souffrance ! L’histoire de l’art regorge d’oeuvres dont le créateur était dans un état mental positif. Ouf ! A vous de savoir quel état émotionnel vous donne le plus envie de vous exprimer.

Trouver l’inspiration

Il est très difficile de trouver l’inspiration quand on ne sait ni où, ni quoi, ni comment chercher. Les réponses n’appartiennent pas tellement à votre esprit rationnel, mais plutôt à votre inconscient. Voici quelques petits exercices qui se sont avérés efficaces dans la recherche de créativité.

Etape n°1 – Laissez votre instinct vous guider

Prenez 1 feuille et 1 crayon de papier (rien de plus), tracez n’importe quoi ! Oui, c’est tout. Décomplexez-vous, lâchez-vous, ne réfléchissez pas. Cela mettra en route le « pilotage automatique ».

Nous avons tous fait un jour des petits gribouillages sur les marges de nos feuilles à l’école, et continuons encore aujourd’hui sur le moindre bout de papier à proximité quand nous sommes en pleine conversation téléphonique. C’est instinctif. C’est cette pulsion que nous cherchons ici à developper.

Pour exemple, voici quelques « dessins » quasi automatiques, la partie rationnelle de mon cerveau était occupée à regarder (ou plutôt écouter) un film à la TV, laissant l’autre partie plus émotive et instinctive guider ma main sur le papier. Sans absolument aucune réflexion de composition, sans aucune volonté de « bien faire », ni même de recherche de « beau », ces quelques lignes ont été tracées au hasard de la feuille.

Faites-le autant de fois que possible, jusqu’à ce que vous vous commenciez à vous « débloquer ».

Etape n°2 – Developper une amorce

Après cette première étape, il est fort probable que des éléments soient récurrents, des formes ou bien même une manière de tracer (si ce n’est pas le cas, alors continuez l’étape 1). C’est peut-être l’amorce à votre expression personnelle. Mais prenons notre temps pour confirmer cette impression.

Développer cette récurrence en y apportant un peu plus de temps et d’attention. Ajoutez quelques ombres et lumières, insistez sur certains traits, ajoutez quelques détails, et multiplier les variations.

Pour exemple, à force de tracer toutes ces lignes nettes et figures plus ou moins géométriques, des « silhouettes » sont apparues. Elles m’ont plu, j’ai cherché à les développer.

Là encore, inutile que ce soit « beau », précis et réaliste. Par exemple la forme en haut à droite de la photo, est un peu plus travaillée mais n’a aucun sens, je n’ai pas cherché à représenter quoi que ce soit de spécial (et une partie de mon cerveau était toujours occupé par la TV).

Etape n°3 –

Une fois que vous vous plaisez à représenter quelque chose, à travers différentes variations et effets, apportez-y une touche supplémentaire. De la couleur par exemple !

Mais à cette étape, il nous faut encore rester simple. L’emploi de craies grasses ou de crayons de couleurs font très bien l’affaire. Leur usage est rapide, simple et facile. Les peintures viendront plus tard.

Par exemple, j’ai essayé d’apporter une ambiance à mes petites silhouettes. Les couleurs ont été appliquées comme je le « sentais », sans chercher à comprendre la signification de tout ça. Restons libres et insouciants !

Etape n°4 – Affirmer votre création !

Si l’un de vos petits dessins vous plait particulièrement, pour une raison ou pour une autre, alors passer au stade supérieur. Faites-en une « oeuvre » et devenez un créatif affirmé !

Par exemple, le dessin en bas à droite de la photo précédente m’a plu, au point de vouloir transformer le brouillon en travail plus abouti. J’ai donc enfin éteint ma TV pour avoir toute la concentration nécessaire et l’ai reproduit en changeant de matériaux. Ici le fond et la sphère bleue sont à l’aquarelle (texture par tamponnage avec un essui-tout), et la silhouette en encre acrylique. Le papier utilisé est le multi-technique, mais qui visiblement n’a pas supporté l’adhésif utilisé pour les contours…

Surtout, ne pas hésiter à expérimenter. Nous n’en sommes pas encore au stade de créer une oeuvre d’art finale magistrale ! Donc testez et vous verrez, parfois il y a des ratés, parfois il y a des réussites qui vous donnerons d’évoluer, mais quoi qu’il arrive, ne pas se laisser décourager !

2 commentaires sur “Développer sa créativité

  1. Remi, le

    Chère Amandine,
    Je rebondis sur le thème de la créativité pendant le confinement. Cela fait des années que je n’ai pas créé ou dessiné quelque chose, mais jusqu’à ce jour je m’éclate en écrivant de la poésie, que je publie. Je vous ai découvert par hasard, et tout ce que vous avez écrit sur les vernis m’a beaucoup plu. J’ai des tas d’idées dans la tête mais peu de temps pour les réaliser, car dans ce confinement que je subis comme tout le monde je fais beaucoup de chose. Avec du bois de récupération je crée des meubles pour ma terrasse. Puis l’idée de peindre en acrylique m’est venue, et vous aurez trouvé mon autre commentaire sur la question du vernis. J’ai laissé entre parenthèse ces jours ci mon écriture, Si vous tapez mon prénom et mon nom vous me découvrirez sur internet, mais je ne suis pas là pour faire ma publicité, mais par contre pour vous féliciter, et vous remercier de ce que j’ai déjà pu lire.
    Merci pour tout, votre générosité et votre temps.
    Bien cordialement

    Répondre
  2. Chantal Gentric, le

    Bonjour

    Tout commence par un croquis !
    Libérer ses mains, laisser aller ! ça fait du bien à tout le corps physique et mental, la sensation

    Merci pour tout Amandine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *